Claude VOILIER d’après Enid BLYTON : Les Cinq font de la brocante / Les Cinq et la statue Inca

0
368
Royaume-uni

Une aventure des Cinq très agréable à lire : du rythme, un cadre intéressant. L’histoire ne fait pas datée et elle plaira autant aux lecteurs d’hier qu’à la nouvelle génération.

INFOS ÉDITEUR

cinq font de la brocante d apres enid blyton

Parution aux éditions Hachette collection Bibliothèque Rose sous le titre « Les Cinq font de la brocante » en 1975

Parution aux éditions Hachette collection Bibliothèque Rose – Les Classiques de la Rose – sous le titre « Les Cinq et la statue Inca » en 2012

Par Claude VOILIER d’après les personnages créés par Enid BLYTON

Illustrations de Jean SIDOBRE (version 1975)

Depuis qu’ils connaissent Bastien, le brocanteur, les Cinq se distraient fort à admirer les vieux objets et les curiosités qu’il collectionne. Mais leurs vacances à Kernach (à Kirrin dans la version originale et dans la version Les Classiques de la Rose) leur réservent bientôt des émotions plus fortes.

De Bolivie arrive un jour dans la boutique une mystérieuse statue parlante ! Elle cache un secret et des bandits cherchent à s’en emparer.

Voici que, une fois de plus, Claude et ses cousins sont entraînés dans l’aventure. Une haletante course au trésor …

Le courage et l’astuce des Cinq peuvent faire tant de choses !

(Source : Bibliothèque Rose – Pages : – – ISBN : 9782012029200 – Prix : 5,70 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Une statue majestueuse et intrigante.

François, Mick et Annie ont rejoint Claude et Dagobert pour les vacances. En plus des sorties à la plage et des ballades à vélo, ils ont pris l’habitude de rendre visite à un sympathique brocanteur originaire du Sud.
Il a toujours des histoires à raconter et des pièces peu ordinaires. Il vient de recevoir une statue inca presque de taille humaine et qui peut parler… Mais cette superbe oeuvre attire bien des convoitises.

Une aventure des Cinq très agréable à lire : du rythme, un cadre intéressant (l’univers de la brocante, informations sur la culture inca). L’histoire ne fait pas datée et elle plaira autant aux lecteurs d’hier (trentenaires et plus) qu’à la nouvelle génération. La description de la statue est telle que l’on lit forcément le récit avec des yeux d’enfants et que l’on s’imagine tester à son tour le pouvoir du « totem ».

La sagacité de Claude est particulièrement mise en avant. La jeune fille peut réfléchir aussi bien et même mieux qu’un garçon. C’est important de remettre cela dans le contexte de l’époque : le rôle de la femme progresse dans la société, elle est un bel exemple à suivre.

Les textes ont été remaniés pour « coller » aux codes des lecteurs.

Dans l’édition de 1975, on peut lire le roman ou/et suivre la BD qui est sur la page face au récit. Formule sympathique avec les illustrations de Jean Sidore. Pour la version récente, cela n’existe plus.

C’est une aventure des « Cinq » et non du « Club des Cinq » comme l’indique le titre. Cette histoire a été écrite par Claude Voilier d’après les personnages d’Enid Blyton. Je trouve qu’il respecte parfaitement l’univers de l’auteur d’origine ainsi que ses personnages.

A lire et à relire à tout âge.

Advertisement
Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire et modératrice professionnelle de rencontres littéraires. Elle a été chroniqueuse littéraire pour le journal "Coté Caen" et pour la radio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.