Chloé Jo BERTRAND : Apocalypse Blues – 01 – La saison des ravages

0
55
France

Face à l’épreuve, nous pouvons devenir frères malgré nos différences. Un roman d’aventures et d’anticipation bouleversant de rudesse et d’humanité.

Chloe Jo BERTRAND - Apocalypse Blues - 01 - La saison des ravages
-
  • Éditions Bragelonne collection Big Bang le 10 avril 2019
  • Pages : 410
  • ISBN : 9782362314193
  • Prix : 16,90 €
  • Young-adult

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Quand survient le chaos, l’humanité peut-elle renaître  ?

Ils s’appellent Kiran, Matthew, Tobias et Charly.
Ils ont quatorze, vingt, dix et seize ans.
Ils vivent en Inde, en Australie et dans l’Utah.
Ce sont des enfants du même monde, un monde où soudain tout va mal. Tornades, tsunamis, inondations – le dérèglement climatique brutal est à la hauteur de l’inconscience qui l’a précédé, et les conséquences sont cataclysmiques.
Pris dans la tourmente et livrés à eux-mêmes, tous les quatre vont se lancer dans une longue errance, fuyant territoires hostiles et folie humaine, à la recherche de leur famille, de lieux plus sûrs et, par-dessus tout, de l’espoir qu’une vie heureuse est encore possible, quelque part.

Un roman d’aventures et d’anticipation bouleversant de rudesse et d’humanité, qui a toute sa place aux côtés de  Sirius  de Stéphane Servant et des romans de Patrick Ness. Imaginés par une auteure de vingt-quatre ans à peine, véritable prodige de la littérature Young Adult, les héros d’Apocalypse Blues  marqueront les esprits pour longtemps.

L’AVIS DE LUCIE MERVAL

« Apocalypse blues » inaugure avec le livre de Gabriel KATZ « Le serment de l’orage », la nouvelle collection de Bragelonne « Big Bang » destinée à un public young adult.

Ici, la terre est en plein chaos. Tornades, tsunamis, incendies ravagent les pays. La population est déplacée, des camps de réfugiés sont mis en place avec les moyens du bord. C’est dans ce contexte apocalyptique que nous allons découvrir le destin de quatre jeunes hommes. Ils ne viennent pas du même pays, n’ont pas la même culture mais ils vont se retrouver ensemble à errer sur les routes, à la recherche de ce qu’ils ont perdu, un proche, un endroit… Ce sont des enfants qui par la force des évènements vont grandir d’un coup et devoir prendre des décisions douloureuses pour survivre.

Dans la construction du récit, nous suivons tour à tour chacun des personnages, les épreuves individuelles qu’ils vont surmonter…

Nous traversons à leurs côtés le désert à pied, des villes à moitié détruites où les magasins sont pillés, nous nous prenons pour des cow-boys en traversant une partie des Etats-Unis à cheval, nous devenons enquêteurs quand on se rend compte que de nombreuses personnes sont enlevées dans des camps de réfugiés… Pour en faire quoi ?

Certaines scènes sont éprouvantes… L’auteur parvient à évoquer l’horreur tout en gardant une certaine retenue.

Mais il ressort aussi de ce texte quelque chose de très lumineux : la solidarité et l’entraide. Face à l’épreuve, nous pouvons devenir frères malgré nos différences.

J’ai terminé ma lecture la gorge serrée et maintenant il va falloir s’armer de patience pour découvrir la suite de ce qui semble être une trilogie. Déjà hâte de retrouver Kiran, Matthew, Tobias et Charly.

Gros coup de cœur.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici