Chase NOVAK : Scission

0
299
Etats-unis

A dévorer avant de vous faire dévorer…

INFOS ÉDITEUR

scission-chase novak

Parution aux éditions Préludes le 05 octobre 2016

Traduit de l’américain par Vincent GUILLUY

Titre original : Brood (2014)

Adam et Alice Twisden ne sont pas des enfants ordinaires. Leurs parents ont subi un traitement expérimental contre l’infertilité et en ont payé le prix fort. La tante des jumeaux a obtenu leur garde et est déterminée à leur donner tout l’amour dont ils ont été privés jusqu’ici. Mais, au-delà du cocon qu’elle essaie de créer, d’autres forces règnent. Des bandes adolescentes issues de la même terrifiante procédure médicale rôdent dans les rues de New York. Les enfants vont devoir choisir leur camp…

Après Conception, Chase Novak revient hanter ses lecteurs avec un deuxième opus aussi diabolique qu’addictif, parfais dosage entre deux genres : le thriller et le fantastique.

(Source : Préludes – Pages : 416 – ISBN : 9782253107798 – Prix : 15,30 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

A dévorer avant de vous faire dévorer…

Cynthia est très nerveuse. Elle est au tribunal en attente du jugement : dans quelques heures elle sera officiellement maman. Elle va adopter Alice et Adam Twisden. Ces jumeaux sont sa nièce et son neveu. Leurs parents sont morts dans des conditions particulières. Il s’est passé des choses atroces dans la maison. Elle a du investir beaucoup pour la refaire de la cave au plafond. Dans les profondeurs et l’obscurité du sous-sol, il a eu des cris, de la violence, du sang, beaucoup de sang.

Pas facile de devenir maman du jour au lendemain. D’avoir deux êtres au visage d’ange avec qui vous voulait créer un lien réel et fort mais qui semblent vous rejeter du plus profond de leur être. Les troubles de l’attachement sont tout à fait légitimes après ce qu’on pu subir le frère et la soeur.

Mais qu’ont-ils subi exactement ? Cela fait partir du mystère de « scission » et en même temps la peur, la terreur même, monte crescendo. Les enfants refusent de manger de la viande, ils ne veulent pas devenir des adolescents ni voir leurs corps changer.

Certains « des leurs » ont subi des transformations. Leur sang a la teneur si particulière sert de produits dopants pour des mâles dont la libido est parfois faiblarde. Encore plus fort qu’un Mars « un coup de barre et ça repart », le trip peut se transformer en bain de tripes. L’instinct primitif, animal semble prendre possession de celui qui vient de se shooter. C’est pour ça qu’il faut bien choisir à qui on prélève du sang pour le revendre.

Et leurs caractéristiques si particulières attirent des labos qui aimeraient exploiter ces mutations. Mais qui sont-ils ces gamins des rues que l’on peut croiser en troupeau à Central Park ? Pourquoi le fils d’un politicien si renommé a fui le domicile familial car il craint pour sa vie.

Tout a commencé par des parents en mal d’amour. Qui voulaient juste former une famille comme les autres. Mais comme leurs corps les trahissaient, ils ont du faire appel à la médecine et à la procréation assistée. Or le spécialiste qu’un certain nombre de parents ont rencontré n’était pas un professeur ordinaire mais un être qui leur a fait subir un processus irréversible et aux conséquences terribles…

« Scission » de Chase Novak se dévore et ce n’est pas peut dire. Il reprend à la fois les codes du thriller, frisson garanti dès les premières lignes. Lorsqu’on découvre une maison qui vient d’être restaurée sans savoir ce qu’il s’est passé dedans. Mais quelque chose de très sombre s’en dégage. Comme si la peinture ne pouvait effacer les traces des griffes et que l’odeur du sang transparaissait à travers les pages du roman. Car c’est là une de ses forces : c’est très visuel. On imagine sans aucun soucis une adaptation cinéma. Et également olfactif. Presque l’impression d’avoir quelque chose qui vit, qui s’agite entre nos mains.

Très vite on comprend que cela va au-delà du thriller pour basculer dans le roman de terreur. J’ai pensé aux plus grands en le lisant : Stephen King, Graham Masterson, Graham Joyce (pour son odeur de chair brulée et d’os humains que l’on grignote) et James Herbert (avec sa trilogie des rats : avoir ces créatures qui s’avèrent être de plus en plus nombreuses, qui s’approchent de vous pour grimper sur votre corps. Brrr, j’en frissonne encore). Des chairs qui se déchirent, il y a-t-il des amateurs du cannibalisme dans la salle ?

Les jumeaux Alice et Adam sont des personnages complexes. Doit-on s’attacher à eux ou les craindre ? Tout va si vite. C’est le « page-turner » idéal. Cela faisait un certain que je n’avais pas lu un aussi bon roman de terreur. Et ce n’est qu’à la fin que je me suis aperçue que c’était un tome 2. Les éditions Préludes indiquent que c’est la suite de « Conception » qu’ils avaient publié en 2015 et qui sort aux éditions Le Livre de Poche le 05 octobre 2016. Ils précisent également qu’il est en cours d’adaptation au cinéma par le producteur de « Twilight ». Cela ne me surprend pas. Comme je vous l’ai indiqué plus haut, je trouve que la plume de Chase Novak se prête parfaitement à l’audiovisuel.

Pour résumé, pas besoin d’avoir lu le premier opus pour savourer et trembler avec « Scission » et en même temps, je pense que les lecteurs de la première heure vous découvrir avec plaisir la suite de cette histoire.

C’est très judicieux au narrateur d’avoir choisi des thèmes très réalistes et touchants : le désir d’enfants, les soucis d’infertilité, les grossesses difficiles. Mais aussi la maltraitrance qu’elle soit physique ou psychologique des parents envers les enfants. Cette douce utopie que tout parent aime son enfant. Et la réalité peut être bien différente malheureusement.

Plusieurs grilles de lecture donc pour « Scission » de Chase Novak : à la fois un divertissement esprit train fantôme pour se faire peur au détour de chaque page et en même outil de réflexion sur les troubles de l’attachement, sur la beauté et la complexité de la parentalité et de l’adoption.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici