Cathy BONIDAN : Victor Kessler n’a pas tout dit

0
49
Cathy BONIDAN : Victor Kessler n'a pas tout dit
-

Présentation Éditeur

La brume des Vosges cache bien des secrets. Bertille le sait : elle les a fuis. Retranchée à Paris dans une vie solitaire, la jeune femme a enterré ses souvenirs. Jusqu’au jour où sa vie bascule. Quelques pages trouvées dans le cabas d’un vieil homme la réveillent d’un coup : il s’agit d’une confession, écrite par un certain Victor Kessler. Car le 17 novembre 1973, quarante-cinq ans plus tôt, le corps d’un enfant de dix ans a été repêché dans un lac près de Saintes-Fosses. L’instituteur du village est le coupable idéal : Victor Kessler, lui-même.
Fascinée par l’affaire, poussée par Victor, Bertille part en quête de la vérité. Mais, à la recherche des démons du vieil homme, ne finira-t-elle pas par croiser les siens, enfouis dans les forêts vosgiennes ? Et toujours cette même question : parler ou se taire ?

Un roman au suspense implacable et aux personnages puissants, par l’auteur du Parfum de l’hellébore (11 prix littéraires) et de Chambre 128 (droits vendus dans 7 pays, dont les États-Unis). Cathy Bonidan écrit depuis l’âge de quatorze ans. Elle est institutrice à Vannes.

Origine France
Éditions La Martinière
Date 11 juin 2020
Pages 400
ISBN 9782732494371
Prix 20,00 €

L'avis de Clémence

Le récit débute de nos jours avec deux protagonistes que rien ne destinait à se rencontrer. Bertille effectue des sondages auprès des clients de centres commerciaux et Victor, est instituteur à la retraite. Leur rencontre, pour le moins originale, va faire ressurgir leurs passés respectifs.

Puis direction les Vosges en 1973 où les mensonges font rage. Je ne parle pas des petits mensonges mais bien de ceux qui détruisent, qui noircissent une existence. Mais près de 40 ans après, toutes les vérités sont-elles bonnes à dire ?

L’auteure va nous balader entre deux époques et nous faire découvrir deux histoires. Pour l’un une confidence et pour l’autre une quête.

Victor et Bertille sont deux personnages authentiques. Victor se démène depuis de nombreuses années pour garder un lourd secret et Bertille a à cœur de faire éclater la vérité.
Ils m’ont profondément marqués de part leurs souffrances, leurs émotions.

L’auteure signe ici un roman qui sort des cases. Tantôt polar mais pas vraiment, tantôt roman de société, tantôt biographie. Le style m’a fait pensé à celui de Joël Dicker dans « L’affaire Harry Quebert ». La plume est addictive et on se prend à tenter de trouver le coupable idéal, terré depuis tant d’années. Le talent de l’auteure est tel que vous ne verrez rien venir.

Quand secrets de famille, rumeurs et atrocités font rage, quel est le prix à payer pour connaître la vérité ?

Vous l’aurez compris ce roman est une véritable pépite à mettre dans toutes les mains.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.