Attica LOCKE : Bluebird, bluebird

0
256

Dans un comté du Texas marqué par son passé ségrégationniste, une quête de justice d’un Ranger noir au centre d’une méditation tout en nuances sur la race, les racines et le communautarisme.

Attica LOCKE - Bluebird bluebird - liana levi
-

Présentation Éditeur

Darren Mathews est un des rares Rangers noirs à porter le badge de la police du Texas avec fierté, même si sa femme voudrait qu’il quitte ce métier dangereux. Alors qu’il est suspendu de ses fonctions, en attente d’un jugement, Darren accepte une enquête officieuse pour le compte d’un ami du FBI dans un hameau perdu du comté de Shelby.

À quelques jours d’intervalle, deux cadavres y ont été découverts dans le bayou : un avocat noir de Chicago et une jeune fille blanche de la ville. Dans cette bourgade hors du temps, le petit resto traditionnel de Geneva Sweet, où les Noirs se retrouvent depuis des décennies, fait face à la maison monumentale de Wallace Jefferson III. Celui-ci possède le reste de la ville et en particulier le Jeff’s Juice House, un bar où se réunissent les membres de la Fraternité Aryenne du Texas. Ce gang ultraviolent, qui trempe dans le trafic de drogue et d’armes, a pour rite initiatique de tuer un Noir…

Dans ce climat profondément raciste, Darren Mathews va tenter tant bien que mal de mener l’enquête, convaincu que les deux meurtres sont liés.

Origine Flag-ETATS-UNIS
Éditions Liana Levi
Date 14 janvier 2021
Traduction Anne Rabinovitch
Pages 336
ISBN 9791034902668
Prix 20,00 €

L'avis de Yannick P.

Premier roman de 2021 et pas des moindres.

La justice aux USA, plus précisément au Texas. Dans l’arrière-train rural de l’est de l’état, à Lark. Deux cadavres ont été découverts dans le bayou. Un avocat noir de Chicago et une femme blanche du coin. Darren Mathews, ranger noir suspendu, a fui cet état. Pourtant, il enquête parmi les rednecks.

Bluebird, Bluebird a la lecture parfois lente et poisseuse, comme le clapotis du bayou, rythmée par un blues authentique, celui de John Lee Hooker – Bluebird, Bluebird est un de ces morceaux.
Bluebird, Bluebird est un polar visqueux. Aux côtés de Darren, je pars à la recherche du ou des meurtriers. Une facture assez classique de roman noir. Pourtant, très vite, je suis confronté à cette notion de race qui gangrène cette Amérique trumpiste. Rien de nouveau pour un pays malade de ses maux, où la haine quasi-ancestrale, pour ne pas dire traditionnelle se vit naturellement. Elle n’a pas de frontière, elle traverse les états et le temps.

Les limites de la justice étouffent dans ce bled où les héritiers du KKK ne se cachent plus. Ils sont devenus la fraternité aryenne. Ils assassinent et prônent l’entre-soi pour mieux dealer.

Les limites de la vie de Darren sont toutes autres. Son identité, ses amours, sa subordination et son obédience à son rang de Texas Ranger. Tout cela semble se fissurer. Ce personnage est rongé par le doute. Pourtant, il s’affirme au fil des pages.

Attica Locke n’en est pas à son coup d’essai. Ce roman est pertinent et est à l’image de cette Amérique éloignée des métropoles où l’autre fait peur, où le repli sur soi ou sa communauté devient un mode de vie à part entière, ce, quel qu’en soit le prix à payer.

C’est un vrai roman noir américain dans ce qu’il a de meilleur. Il met mal à l’aise, fait réfléchir et pourtant réussit à vous transporter.

Bluebird, bluebird, please do this for me
Ooh, bluebird, please do this for me
If you see my baby, tell her I want her to come back home to me

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Jeune quinqua fringuant, serial Lecteur addict au roman noir" pour le reste, père aimant de 2 ados, marketeur de profession et amateur de whiskys, vins et de cuisine conviviale et auteur de TU JOUES TU MEURS !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.