Anthony ZUIKER et Duane SWIERCZYNSKI : Level 26 – Tome 1

0
91
Etats-unis

C’est un thriller parfois border-line qui plaira beaucoup aux fans de « Saw ». On flirte parfois avec l’horreur.

INFOS ÉDITEUR

Level 26 - 01 - Anthony ZUIKER et Duane SWIERCZYNSKI

Parution aux éditions Michel Lafon le 14 janvier 2010

Parution aux éditions J’ai Lu le 05 janvier 2011

Traduit par Pascal Loubet

Par le créateur de la série Les Experts

Les policiers du monde entier répartissent les criminels sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité.

Un tueur échappe à cette classification. Cruel à l’extrême, insaisissable, sévissant sur tous les continents, il ne connaît aucune limite ni aucun mode opératoire de prédilection : c’est le niveau 26.

Un seul homme peut l’arrêter. Il s’appelle Steve Dark, mais depuis que ce monstre a massacré sa famille, il s’est juré de cesser de traquer les psychopathes. Bientôt, pourtant, il n’aura plus le choix.

Le site officiel Level 26 permet de profiter pleinement de l’expérience « digi-roman », et transporte le lecteur de passages du livre à des vidéos et du contenu interactif.

(Sources : Michel Lafon – Pages : 373 – ISBN : 9782749911229 – Prix : 19,50 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Lorsque répulsion et attirance cohabitent !

Des meurtres terriblement pervers sont commis par un même serial-killer. Il est tellement dangereux que l’on a, pour lui, établi un nouvel échelon sur la graduation des serial-killers, il est « level 26 ».

Il ne laisse jamais de traces car il est toujours vêtu d’une tenue de latex blanc intégrale. Il se déplace comme un reptile, il peut se faufiler n’importe où et rester des heures à traquer sa proie.

Un seul homme a failli l’appréhender : l’agent Dark. Pour le punir, il a exterminé sa famille adoptive. Depuis Dark s’est retiré des Affaires Spéciales pour devenir enseignant. Mais le monstre veut jouer avec le seul qui a su lui résister et il va tout mettre en oeuvre pour que ce dernier cède…

Il est rare qu’un texte me laisse un sentiment aussi ambigu. J’ai à la fois lu ce roman très rapidement mais il y a des moments où j’étais presque nauséeuse tellement les scènes sont réalistes et le « sqweegel » inquiétant. Ses actes barbares qu’il filme mette le lecteur dans un position de voyeur.

Pour les aspects positifs je noterais les qualités des portraits des agents fédéraux très réalistes et attachants : Dark, Riggins, Constance… Les conflits entre les différents organismes, les intérêts politiques. La relation entre Dark et sa femme est aussi très émouvante. Un texte très rythmé dans l’esprit d’un « 24 h chrono ».

Au texte s’ajoute la possibilité de se connecter sur un site internet dédié aux romans (level 26 tome 1 et 2) et de découvrir des vidéos très bien réalisées. On est avec la qualité d’un film. Très bon casting. L’interaction entre l’écrit et l’image est parfaite. Scènes en VO mais sous-titrées en VF. J’ai toutefois éprouvé à nouveau un sentiment de voyeurisme par moment.

Mais pour ceux qui n’ont pas de pc ou de mac à portée de mains, pas de soucis, le texte reste cohérent et compréhensible. Il y a déjà des dessins très explicites qui illustrent les chapitres.

C’est un thriller parfois border-line qui plaira beaucoup aux fans de « Saw ». On flirte parfois avec l’horreur. L’écriture est très réussie car j’ai réussi à être plus effrayée par ce que j’ai lu plus que parce que j’ai vu. Imaginer la tenue en latex blanc du Sqweegel fait froid dans le dos. On est « mis dans l’ambiance dès le départ lorsqu’il enfile la tenue , j’en ai encore des frissons. Il est à déconseillé aux âmes sensibles et aux femmes enceintes.

Par contre on sent que le texte est destiné à un large public car les amateurs du genre devineront certains éléments clefs. Il vise les lecteurs mais également des personnes qui ne sont d’habitude que des spectateurs des Experts et d’autres séries.

Pour conclure, à découvrir mais en étant en forme et surtout pas seule dans sa maison….

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.