ANONYME : Série Bourbon Kid – 02 – L’oeil de la lune

0
289
Etats-unis

INFOS ÉDITEUR

oeil de la lune - anonyme

Parution aux éditions Sonatine le 27 janvier 2011

Parution aux éditions Livre de Poche en février 2012

Traduit par Diniz Galhos

Personne n’a oublié le Bourbon Kid, mystérieux tueur en série aux innombrables victimes. Ni les lecteurs du Livre sans nom, ni les habitants de Santa Mondega, l’étrange cité d’Amérique du Sud, où sommeillent toujours de terribles secrets. Alors que la ville s’apprête à fêter Halloween, le Bourbon Kid célèbre, lui, le dix-huitième anniversaire de son premier homicide. Il est alors loin de se douter qu’il est devenu la proie d’une agence très spéciale. Une proie particulièrement coriace, de celles qu’il ne faut pas rater, sous peine d’une impitoyable vengeance. Mais cela n’est rien à côté de ce qui attend Santa Mondega lorsqu’une mystérieuse momie disparaît du musée local…

Avec Le Livre sans nom, diffusé sur Internet avant de devenir l’un des premiers ouvrages cultes du siècle nouveau, un auteur anonyme nous donnait pour la première fois l’équivalent littéraire des films jubilatoires et explosifs de Quentin Tarantino ou de Robert Rodriguez.

Avec L’Œil de la lune, le même auteur, toujours aussi anonyme et déjanté, revient sur les lieux du crime pour un nouvel opus, tout aussi inclassable, de cette saga survoltée et exubérante. Les droits cinématographiques du Livre sans nom viennent d’être achetés par Don Murphy, producteur, entre autres, de Tueurs nés d’Oliver Stone, de Bully de Larry Clark, et de From Hell de Allen Hughes.

(Source : Sonatine – Pages : 450 – ISBN : 9782355840593 – Prix : 22 €)

L’AVIS DE EVA LEVEQUE

« L’Oeil de La Lune » est la suite du « Livre Sans Nom », roman délirant qui avait déjà attiré notre attention. Je pense qu’il est quand même nécessaire de lire le premier opus avant d’entamer celui-ci. Il reprend, en effet, les mêmes personnages que dans « le Livre Sans Nom », vous risquez d’être perdus, et, son univers est si particulier qu’il faut être introduit dans le délire génial de « l’auteur sans nom ». Nous ne savons toujours pas l’identité de cet écrivain et, on peut se poser la question de savoir si cet anonymat est une preuve d’humilité (après le succès du premier tome, il aurait pu dévoiler son nom), une protection contre la médiatisation ou, au contraire, un formidable coup de pub. En tant que lectrice, je suis assez fascinée par ce secret identitaire, d’autant plus que ses romans sont efficaces.

Voilà pour ce qui est de l’auteur point d’interrogation. Pour ce qui est de ce roman, il a gardé toutes les qualités du « Livre Sans Nom » : une atmosphère toujours aussi visuelle, cinématographique. C’est LE truc de ces histoires, la mécanique marche car l’auteur arrive à faire naître des images. Grâce à cela, vous ne serez pas perdus dans cette foule de personnages fous. Lorsque vous lirez ce livre, vous serez de nouveau plongés dans un monde hybride où l’on a réuni l’humour de Tarantino, et l’horreur de Carpenter, l’ironie aidant à modérer une violence extrême, gratuite. Dans « L’œil de La Lune », vous retrouverez des protagonistes venus d’un autre monde : le Bourbon Kid, ce tueur enragé qui a soif de meurtres, de bourbon et de sang, Dante le héros inconscient, jeune, mi-bête, mi-brave, le moine devenu rasta Peto, une momie qui revient à la vie et cherche une pierre au pouvoir immense, l’œil de la lune, des flics vampires, des loup-garous…. Un microcosme fou, terriblement drôle, voilà là où vous entrerez en lisant cette suite. Les personnages évoluent, l’histoire progresse, il y a une cohérence et l’écrivain a su éviter la trop grande ressemblance de certaine suite, cette saga n’est pas qu’une farce délicieuse. On devient vite addict!

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.