Anne RICE : Les Chroniques du don du loup – Le don du loup

0
414
Etats-unis

INFOS ÉDITEUR

don du loup - anne rice

Parution aux éditions Michel Lafon en septembre 2013

Traduit par Philippe Mothe

Quand Reuben, vingt-trois ans, vient visiter la propriété de l’énigmatique et troublante Marchent Nideck, il est loin de se douter que sa vie va en être bouleversée. Dans la grande demeure perchée sur un balcon rocheux surplombant le Pacifique, une irrésistible alchimie s’opère entre Marchent et le jeune homme. Mais leur nuit idyllique tourne au cauchemar quand Reuben est violemment attaqué – et mordu – par une bête sauvage.

Commence alors pour lui un processus de transformation à la fois terrifiant et exaltant. Et bientôt, partagé entre horreur et euphorie, Reuben se découvre des pouvoirs d’homme-loup. Tout en s’efforçant de protéger son terrible secret, il devra répondre à certaines questions qui mettent en jeu son identité profonde. Pourquoi a-t-il reçu le don du loup ? Quelle est sa vraie nature ? Et existe-t-il d’autres créatures à son image ?

(Source : Michel Lafon – Pages : 400 – ISBN : 9782749920306 – Prix : 20,50 €)

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Auteure reconnue à travers le monde pour ses « chroniques des Vampires » et celles de la famille Mayfair (des sorcières) et pour d’autres romans œuvrant toujours dans le fantastique, la britannique Anne Rice nous revient avec son nouveau roman en évoquant le thème de l’homme loup (on pense au loup garou forcément, mais l’auteure tout au long de l’écriture de ce fabuleux roman, évitera d’user ce terme trop générique)

Reuben, jeune homme de 23 ans, en visite chez Marchent Nideck, femme mystérieuse et excessivement troublante, va vivre une passion hors du commun avec celle ci, alors qu’il ne s’y attendait pas du tout. Par delà cette passion, il va subir une terrible agression physique au cours d’une nuit idyllique et va être mordu par une bête sauvage…

Dès lors, chaque soir Reuben subit une métamorphose qu’il ne peut contrôler…

Pendant ce temps, une vague d’agressions sauvages et meurtrières déchaine dès lors la ville et les autorités sont totalement déboussolés par les révélations de certains témoins…

Anne Rice nous revient en grande forme, avec son nouveau roman, en s’appropriant un des grands mythes du bestiaire fantastique : l’homme loup ou loup garou (c’est selon)

Loin de tomber dans les clichés du genre (il est difficile aussi de ne pas y échapper, même en voulant révolutionner le mythe, comme ce fut le cas avec ses vampires) l’écrivain britannique nous concocte une histoire absolument extraordinaire, entre passion amoureuse et meurtrière : j’ai retrouvé avec brio la grande écriture lyrique de l’auteure (déçu par ses deux derniers romans de « l’ange ») pleine de ce beau mélange alliant fureur, douceur et étrangeté mystérieuse ! J’ai retrouvé le sens de la narration, le rythme et son goût pour des personnages forts en émotion que j’avais pu apprécier comme beaucoup de lecteurs dans ses chroniques vampiriques.

Semblable à Louis et Lestat (ses deux célèbres vampires) le jeune Reuben va se sentir perdu devant ses nouveaux pouvoirs acquis bien malgré lui et qu’il ne peut contrôler… Vivant une histoire d’amour conjointement à ses métamorphoses nocturnes, le jeune homme va devoir faire face et apprendre à maitriser ses transformations pendant que de terribles agressions meurtrières secouent la ville où il réside.

J’ai retrouvé dans ce nouveau roman toute la sauvagerie que l’on pouvait trouver dans ses précédents romans, des moments intenses de fureur et sanglants, d’une violence extrème mais toujours pour servir le roman et l’histoire racontée, pas de superflus donc, et c’est cela qui est formidable dans cette lecture : Anne Rice sait habilement nous faire trembler de terreur avec un excès très justement maitrisé. Ce sont des moments d’écriture que j’avais déjà apprécié dans ses chroniques vampiriques et que j’ai été très satisfait de retrouver dans ma lecture. On retrouve dans ce roman, la même trame sur l’acquisition du don, de pouvoirs mystérieux, de ses origines et de son pourquoi. A travers une galerie de personnages fort bien écrits auxquels on ne peut que s’attacher, l’auteure nous gratifie d’un excellent moment de lecture, pleine d’évasion et de mystères.

On ne sait pas si l’auteure a choisi de continuer le sujet… quoiqu’il en soit, ce « don du loup » a de quoi promettre pour l’écriture de nouvelles chroniques sur cette mystérieuse créature de la nuit…

Amateurs de sensations fortes et de lyrisme teintées de fantastiques, si vous avez aimé ses vampires, vous aimerez ses hommes loups assurément ! Bonne lecture nocturnes !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici