Alexis AUBENQUE : Canyon Creek

0
612
Flag-FRANCE

Alexis AUBENQUE offre un page-turner dépaysant avec un personnage principal attachant qui porte cette enquête jusqu’au bout.

INFOS ÉDITEUR

canyon creek - Alexis AUBENQUE

Parution aux éditions du Toucan en juin 2012

Canyon Creek, petite ville tranquille qui tient son nom du Canyon qui la borde, est en proie à une série de crimes de jeunes filles latinos. La sergente Suzie McNeill est persuadée qu’il s’agit d’un tueur en série, contrairement au shérif, son père, qui n’y voit qu’une simple coïncidence statistique. A l’aide du lieutenant Jack Spencer, elle en oubliera toutes les règles pour prouver ses théories et arrêter le détraqué qui sévit dans sa ville. Mais c’est un objectif qui lui sera d’autant plus difficile à atteindre que revient dans sa vie Dale Turner, un homme au passé mystérieux. Un homme tout juste sorti du coma, amnésique, après un accident très suspect survenu un mois plus tôt…

Doit-on payer pour des crimes dont on ne se souvient plus? Doit-on tenter de ranimer les braises d’une fougue juvénile ou au contraire l’enterrer à jamais?

(Source : Toucan – Pages : ..  – ISBN : 9782810004973 – Prix : 9,95 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Un cri, une chute dans un canyon….

Dale se réveille dans un hôpital. Il ne sait pas ce qu’il fait là, il ne sait plus qui il est. Il n’est pas ému, il est plutôt effrayé par cette jeune femme qui veut l’enlacer tout en déclarant qu’elle est sa fiancée. Seule sa psychologue arrive à l’apaiser. Combien de temps lui faudra-t-il pour retrouver ses souvenirs ? Est-il cet homme si parfait qu’on lui décrit ? Retourner vivre auprès de cette jolie inconnue, cela lui semble au-dessus de ses forces. Et il y a cette image qui le hante, ce visage de femme effrayée qui crie…

Suzie a de plus en plus de mal à supporter l’autorité de son père au travail. D’accord il est le shériff de Canyon Creek, mais elle se sent bridée, elle veut aller de l’avant. Plusieurs femmes latinos ont été assassinées, elle pense que c’est l’oeuvre d’un tueur en série. Difficile de convaincre ses collègues. Et l’évocation du FBI hérisse tous les poils paternels. Pour la calmer ou la punir, il va la changer de partenaire. Fini le doux Marcus (seul noir de l’équipe), bonjour le lieutenant Jack Spencer (un solitaire qui lui donne un travail de secrétaire). Les événements la pousseront à côtoyer des flics border-line mettant en péril son intégrité, ses croyances dans ses proches et même sa vie.

Canyon Creek s’est un territoire avec des règles bien établies. Une riche famille d’entrepreneurs qui apporte beaucoup à la communauté or Dale ferait parti de ce clan. Mais derrière tous les beaux projets immobiliers, il y a les clandestins mexicains qui sont abusés. Les femmes, elles, sont enrôlées dans un réseau de prostitution. Le maintien de cet équilibre précaire la peur, la menace. Les puissants doivent restent puissants. Et nul ne doit les inquiéter.

Alexis Aubenque nous offre un excellent page-turner. J’ai eu envie d’avancer très vite comme Dale pour savoir d’où il venait, qu’il était vraiment. L’écriture de l’auteur est-elle que je me suis attachée très vite à ce personnage tout en restant sur mes gardes. Dale, victime ou bourreau ?

C’est une des forces de ce jeune écrivain, il sait créer, donner vie à des personnages avec des personnalités prononcées sans jamais être caricaturales, des destins qui évoluent ou qui se brisent comme dans la vie réelle. Une grande douceur, beaucoup de sensualité. Toujours bien dosé, au beau moment.

Canyon Creek peut être vu comme un roman de suspense ou un thriller mais c’est aussi un véritable outil de réflexion sur la condition de vie des mexicains clandestins (du trafic d’êtres humains). Il nous montre aussi un racisme latent : un policier noir a été nommé mais si on ouvre les yeux et les oreilles que le fait Suzie on découvre combien cet individu est considéré comme un sous-homme.

Alexis AUBENQUE joue avec les fausses pistes, les faux semblants. J’ai beaucoup aimé. A découvrir !


L’AVIS DE LUCIE MERVAL

Un bon moment d’évasion

Canyon Creek, ville de l’Ouest américain. Suzie McNeil est chargé d’enquêter sur le meurtre de femmes d’origine latine. Réseau de trafiquants ? Tueur en série ? Suzie est déterminée à aller jusqu’au bout, quitte à outrepasser les ordres reçus. En parallèle, Dale Turner sort du coma après un accident survenu un mois auparavant. Seulement, il ne se souvient plus de rien. Suzie le croisera lors de son enquête et on peut dire que les rapports sont houleux. Quels rapports avaient-ils et quel est son rapport avec l’enquête ?

Parlons d’abord de l’enquête…Le contexte géographique, une ville au climat désertique et la typologie des victimes, des filles d’origine latino m’ont de suite fait penser à l’affaire de Ciudad Juarez qui est malheureusement une réalité (Ville du nord du Mexique où des milliers de meurtres et de disparitions ont lieu depuis 1993). Il s’avère que certains éléments du livre peuvent y faire penser comme la corruption, les trafics de drogue…Je ne vous en dirais pas plus sur l’intrigue, il ne faudrait pas gâcher le suspens 😉 Ce qui m’a vraiment marqué dans ce livre est le personnage principal, Suzie. Une femme au tempérament bien trempé mais évoluant dans un milieu d’hommes. Une femme qui va devoir s’imposer face à ses collègues dubitatifs quand à sa théorie selon laquelle un tueur en série rôde dans la ville. Ses relations avec son père sont assez conflictuelles aussi bien sur le plan personnel que sur le plan professionnel (Je ne vous ai pas dit, c’est lui le shérif de la ville ). Enfin son rapport aux hommes dans sa vie personnelle…Ce Dale Turner semble lui faire un effet… Son coéquipier ne sera pas en reste. Leur relation entre méfiance, répulsion et séduction ne manque pas de piquant ! Enfin un petit mot sur le personnage de Dale Turner, qui je l’avoue, m’a bien intrigué tout le long du livre. Je me demandais sans cesse quel rôle il jouait. Est-il un homme bon ou mauvais ? Ou simplement un homme avec des faiblesses ?

Au final, ce livre est un page-turner dépaysant avec un personnage principal attachant qui porte cette enquête jusqu’au bout. Un agréable moment de lecture !

Advertisement
Lucie Merval est libraire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.