Sylvie DEHORS : Nils et Zéna – 02 – Le manoir

0
47
France
-
  • Éditions Sarbacane le 1 mars 2017
  • Pages : 160
  • ISBN : 9782848659602
  • Prix : 10,90 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

De leur cabane perchée, Zéna et Nils aperçoivent un incendie QUI s’est déclaré dans le quartier. Guidés par Kraï, ils atteignent le départ du feu…

Ils sont furieux de découvrir que Blaise, un SDF qu’ils connaissent bien, a été accusé sans preuve d’être l’incendiaire. Blaise est innocent, ils en sont certains. Il faut le dédouaner !

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Nils et Zéna aiment passer du temps ensemble. Alors qu’ils regardent le paysage depuis leur cabane perchée en haut d’un arbre, ils ont l’impression que leur collège est en feu. Cela vient du square juste à côté et un sans-abri est accusé par une douzaine d’adultes d’être responsable de l’incendie. Les jeunes ados le connaissent bien, Blaise ne ferait pas du mal à une mouche et il ne s’amuserait pas à faire des dégâts.

Ils s’éloignent un petit peu de l’agitation et ils assistent à une scène surprenante. Une sorte de géant frappe une tente verte d’où s’échappent des gémissements. Puis il sort au couteau et il annoncera à son chef que sa mission est accomplie. Alors que Zéna est sous le choc et qu’elle suffoque à cause de son asthme, Nils voit une silhouette svelte vêtue d’un sweet à capuche. Mais il préfère s’occuper de son amie plutôt que poursuivre ce mystérieux personnage. Kraï le corbeau a également souffert en voulant seconder sa maitresse.

Nils et Zéna #2 de Sylvie Dehors publié dans la collection Pépix Noir des éditions Sarbacane nous présente un duo très attachant. Les jeunes ados ont une soif d’aventure et une grande tendresse réciproque. Lui est à la fois geek et super agile pour danser sur les trottoirs ou dans d’autres lieux loin du regard de ses parents. Elle a un look plutôt gothique et même parfois ninja selon Nils ainsi qu’une mémoire visuelle très impressionnante et utile lors de leurs recherches.

Impossible pour eux de rester au calme dans la cabane chez Zéna comme l’imagineraient leurs parents. Leur curiosité et leur soif d’aider autrui les poussent à aller de l’avant, à mener des investigations quel que soit le danger. Dans ce tome il s’incarne sous les traits d’un mastodonte, une silhouette d’ogre… enfin une masse pas sympathique du tout. Et ils soupçonnent « Le commandeur » c’est à dire le propriétaire du Manoir proche du square d’être derrière tout ça.

Un roman destiné aux 11-14 ans sans le moindre temps mort. Les amis ont à peine repris leur souffle (j’ai trouvé intéressant que l’héroïne souffre d’asthme, qu’elle montre qu’elle ne laisse pas abattre et qu’elle repart toujours de plus belle, cela peut motiver des ados qui subissent les désagréments de cette maladie) qu’ils nous entrainent dans leur soif de vérité et de justice. La scène dans le square au tout début est très percutante lorsqu’ils prennent la défense du SDF qu’ils connaissent bien, cible facile lorsqu’il faut trouver un coupable aux incidents dans le parc. Et que la foule s’enflamme de plus en plus envers lui. Des rebondissements au fil du récit.

Ce récit policier est agrémenté par les illustrations d’Apolline Delporte qui intensifie l’immersion. J’aime beaucoup son graphisme à la fois moderne, un subtil mélange d’énergie et de douceur avec une pointe d’esprit manga je trouve. J’ai un gros coup de cœur pour le dessin où Zéna tient son corbeau Zaï contre elle. Du mystère avec une petite pointe de jalousie mais surtout beaucoup d’amour et de solidarité. Et de belles descriptions sur les liens que les amoureux des animaux peuvent entretenir avec leurs compagnons à plumes, poils…

Un épisode qui peut se lire indépendamment mais qui donne envie de découvrir le reste de la série.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.