Sébastien GENDRON : Chez Paradis

0
186
Sébastien GENDRON : Chez Paradis
[amazon asin=2072925479&template=image&title=-]

Présentation Éditeur

Quand Thomas Bonyard arrive au Garage Paradis, le petit royaume de Max Dodman, il y a la queue au guichet des réclamations. Ici, l’humiliation s’avale à tous les repas et depuis trop longtemps. La vengeance a beau être un plat qui se mange froid, s’il ne veut pas se faire piquer sa place, Thomas a intérêt à trouver un plan, et vite !

Origine Flag-FRANCE
Éditions Gallimard, Série Noire
Date 10 mars 2022
Pages 368
ISBN 9782072925474
Prix 19,00 €

L'avis de Sébastien Petrosky

Je suis un inconditionnel de Charles Williams…

Il est pour moi l’un des plus grands auteurs américains, ces romans m’ont toujours transporté, et un, fait partie de ces livres que j’aime relire de temps à autre : The Diamond Bikini.

Pourquoi je parle de ce roman ?

Ben simplement dans ce bouquin jubilatoire de Gendron, j’y ai retrouvé un arrière-goût délicieux de The Diamond Bikini ! Plusieurs fois je me suis demandé si Sagamore Noonan n’allait pas débouler pour foutre une rouste à Max ou un autre…

On va être clair, Gendron ne fait pas dans la dentelle, ou alors il utilise de la corde à nœuds… Parce ce garage, c’est loin d’être le Paradis, la seule vie d’ange qu’il puisse y avoir c’est celle faite aux bagnoles…

Chez Paradis, on cherche plus à enfiler son prochain qu’autre chose, pas tous de la même façon, mais enfumer l’autre est un sport régional, et la vengeance une tradition.

Ce roman est un moment de bonne humeur, politiquement incorrect, drôle et qui mérite d’être lu au minimum parce que tu y croises une Peugeot BB et que ça nous change des Harley !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.