Pierrick Gazaignes : Le dernier message d’Eva

0
312
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

dernier message d eva - gazaignes

Parution aux éditions Philippe Rey en octobre 2015

Angel, la cinquantaine, est gardien de la paix. Entouré de son équipe – Bro l’incurable solitaire buveur de vodka, H qui parvient bon gré mal gré à avoir une vie de famille, la jolie Joana pas encore usée par le métier –, il se remet lentement du décès de sa femme. Un soir, lors d’une opération, il découvre le corps d’un jeune fille dans les caves d’une cité : elle a été frappée, torturée. Obsédé par cette image, lorsqu’il apprend que le décès est contre toute attente attribué à une overdose, il décide de mener l’enquête en souterrain. Aidé discrètement de certains collègues, il lève peu à peu le voile sur une affaire aux multiples ramifications.

Bien loin des stéréotypes, l’auteur mène son intrigue avec talent et livre par bribes les pièces du puzzle jusqu’au dénouement final. Flics désabusés, ripoux aux méthodes de voyous, petites frappes qui jouent les maquereaux, notables locaux intouchables, les rouages sont nombreux et remontent très haut, trop haut.

(Source : Philippe REY – Pages : 304 – ISBN : 9782848764856 – Prix : 18,00 €)

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Connaissant les éditions Philippe Rey parce que cette grande maison publie les fabuleux romans de la grande auteur américaine Joyce Carol Oates (que je vous recommande fortement en lecture) je ne connaissais pas la branche « noire » de cette maison d’édition…

Chose faite maintenant avec cette proposition de lecture de leur part pour le second roman policier d’un de ses auteurs, le français Pierrick Gazaignes.

Le sujet de ce polar : un gardien de la paix, la cinquantaine bien sonnée découvre au cours d’une intervention avec ses collègues (et amis dans la vie) le corps sans vie d’une jeune fille qui a subi divers outrages. Le légiste rendra son verdict : cette jeune femme est décédée à la suite d’une overdose.

Un verdict que notre gardien de la paix n’est pas enclin à accepter, pensant que l’on cache quelque chose dans cette affaire trop vite résolue à son goût.

Malgré un bon sens du rythme, de bons personnages et une intrigue qui tient très bien la route, je suis sorti un peu mitigé de cette lecture : autant j’ai pu apprécier le côté humain de ses personnages (chose à laquelle je tiens beaucoup dans les « histoires de flics »), autant j’ai eu un peu de mal avec le style de l’auteur que j’ai trouvé un peu alourdi. Une lourdeur que j’ai éprouvé pendant une bonne partie de ma lecture (certains passages sont pourtants excellents) dû je pense à la narration de ce roman à la première personne, un type de narration que j’aime pourtant mais qui, je m’en rends compte souvent, n’est pas toujours utilisé à bon escient.

Dans ce roman, la voix off et la façon de raconter l’enquête de ce gardien de la paix décidé à rétablir la vérité sur la jeune Eva, fut au final un peu pesante et m’a empêché de pleinement apprécié ce polar à sa juste valeur.

Parce que ce roman policier n’est pas non plus mauvais loin s’en faut, l’enquête est bien écrite, on y trouve comme dit plus haut de bons personnages très humains, un bon sens du rythme et du suspens, et bien sur de bons méchants comme dans tous bons polars… L’auteur a évité les clichés relatifs à ce type d’enquête (je ne vous en dit pas plus) et au final, a délivré un polar somme toute, très honnête.

Reste ce style un peu lourd qui manque du coup sa cible. En adoptant un style non narratif, l’auteur aurait pu donner à son polar un style plus nerveux, plus appuyé et fort en bouche… un peu dommage cependant.

Mais lisez le et faites vous votre propre avis. On sait combien dans les romans policiers, les avis ne sont jamais égaux et sont affaire de sensibilité. Bonne lecture !

Advertisement
Passionné et grand lecteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.