Philippe PATERNOLLI : Carré noir sur fond noir

0
356
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

Carre noir sur fond noir - Philippe PATERNOLLI

Parution aux éditions Caïman en mai 2016

Printemps 2014. Jacques Delaunay est mort. Le ban et l’arrière-ban de la République sont réunis à Marseille pour un dernier hommage à l’ancien Président du Conseil d’État, quand survient l’explosion. Installé depuis quelques mois au pied de la montagne Sainte-Victoire  avec Claire, sa compagne, Erno sait que l’enquête va lui être confiée.Une enquête au cours de laquelle il croisera de mystérieux Kurdes et retrouvera Dominique Saint-Calais, le patron du Cube – les Services Secrets Spéciaux, cabinet noir de la République.Erno retrouvera également à ses côtés l’inspectrice Magali Sauve, de nouveau opérationnelle suite à son amputation, grâce à une prothèse high-tech.

Il devra aussi composer avec la disparition subite de Claire. Tout ce petit monde se lancera à la recherche de six énigmatiques tableaux dérobés dans l’appartement aixois de Jacques Delaunay, des peintures qui pourraient bien être la clé d’un scandale politico-financier.Une enquête toute en trompe-l’œil, en illusions, vrais mensonges et fausses vérités, qui emportera Erno d’Aix-en-Provence à la Savoie en passant par Marseille et le pays de Banon, pour revenir se conclure dans les ruelles du vieil Aix.

Une enquête où tout semble relever de la manipulation. À moins qu’il ne s’agisse d’une parfaite illusion : un carré noir sur fond noir.

(Source : Caïman – Pages : 232 – ISBN : .. – Prix : 12,00 €)

L’AVIS DE CÉLINE MARION

Carré noir sur fond noir de Philippe Paternolli

Incursion dans Marseille pour une histoire menée sans temps mort.

Un attentat au crématorium avec toute le caste politique ! Ca commence bien…

Le texte est sans fioriture inutile, autant dans les scènes de torture que dans les scènes plus intimes.

L’auteur prend un malin plaisir à nous raconter ça tranquillou. Une enquête comme il faut avec ses rebondissements. J’aurais aimé en savoir un peu plus sur les tableaux mais… l’auteur a fait un autre choix.

Je vais devoir rattraper mon retard sur quelques allusions en lisant les premiers opus de l’auteur car les personnages ont une petite histoire que j’aimerai bien connaitre.

BREF : Un bon polar qu’on ne lâche qu’une fois la dernière page tournée.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.