Norbert SPEHNER : Scènes de crimes

1
316
France
Canada

INFOS ÉDITEUR

norbert spehner-scenes-de-crimes

Parution aux éditions A Lire dans la collection Polar Noir en mars 2008.

Scènes de crimes – Enquêtes sur le roman policier contemporain.

Vous aimez les romans policiers. Vous avez lu Agatha Christie, Georges Simenon, sans oublier Conan Doyle et son fameux Sherlock Holmes. Vous êtes en plus un inconditionnel de Ellroy, de Mankell ou de Mary Higgins Clark. Bien. Pourtant, devant les centaines de nouveaux titres qui, chaque année, apparaissent sur les tablettes de votre librairie, vous hésitez : comment y trouver le nouvel auteur qui répondra à vos attentes, comment mettre la main sur ce livre qui vous tiendra en haleine des heures durant et dont l’intrigue vous habitera longtemps après que vous aurez tourné la dernière page ?

Voici le premier volet d’une série dont la vocation est de présenter un panorama descriptif, analytique et critique du polar en ce début de XXIe siècle. À la fois guide de lecture et analyse critique et thématique, Scènes de crimes se compose de huit chapitres qui explorent tour à tour diverses facettes du genre, différentes « scènes de crimes » . Des dizaines d’auteurs présentés, plus de deux cents romans commentés par un passionné du genre (qui ne dévoile pas les dénouements, il va sans dire !), voilà qui saura combler tous les amateurs de polar et leur assurer des heures et des heures de lecture passionnante !

(Source : A Lire – Pages : 280 – ISBN : 9782896150182 – Prix : 15 €)

L’AVIS DE VINCENT GRAHAM

“Scènes de crimes, enquêtes sur le roman policier contemporain” de Norbert Spehner , Québécois d’adoption, ne peut passer inaperçu. Composé notamment de chroniques publiées dans “la presse”, les revues “Alibis”, “Entre les lignes”, ce livre recense nombre de polars, mettant en scène les procédures policières, les crimes de guerre, ou même le Grand Ouest à travers les thèmes du western. Norbert Spehner affiche son indépendance d’esprit mais aussi sa subjectivité. Auteur d’un exceptionnel instrument à mi-chemin entre le travail universitaire et du critique littéraire, Norbert Spehner est capable de porter aux nues mais aussi de vitrioler. Mais la plupart des critiques sont nuancées, documentées, construites, et apportent des repères nécessaires. Les suggestions foisonnent et ne peuvent que servir. Le style est celui d’un vrai passionné, lorsque l’auteur écrit “Ne me demandez pas pourquoi (en fait je l’ignore !) mais j’aime beaucoup les romans de guerre, particulièrement ceux dont l’action se passe au Vietnam. Quand le récit de guerre est combiné à un bon polar, bien réaliste, bien ancré dans les faits historiques, alors là, je suis aux anges”.

On ne partagera pas tous les avis positifs ou négatifs de l’auteur qui s’en amuse presque. On se plongera par contre dans son immense culture littéraire, Norbert Spehner ayant écrit plusieurs ouvrages, notamment “le roman policier en Amérique française”. Il y a une bibliographie sélective – mais très riche- des études sur le roman et le film policier. On y trouve de petits trésors et on regrette de ne pas avoir assez de temps pour approfondir tel ou tel thème. Ce livre, très réussi, se veut être le premier d’une série. Pour le prochain, je soufflerai à Norbert Spehner de nous parler de John Burdett, auteur notamment de “Bangkok 8? et de “Bangkok tatoo”. et ne pas oublier Louis-Ferdinand Despreez, auteur de “le noir qui marche à pied” et de “la mémoire courte”. Despreez, écrivain sud-africain, écrit en français, langue de ses ancêtres huguenots.

“Scènes de crimes” se doit d’être dans votre bibliothèque. Ne serait-ce que pour nous rappeler que les genres littéraires sont parfois bien trans-genres, et que les écrivains sont des “univers individuels impénétrables” comme disait Malraux… Norbert Spehner a le talent en tout cas de les comprendre.

Vincent Graham – Auteur

Sponsor

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.