Mary-Elizabeth BRADDON : Le secret de Lady Audley

0
264
Royaume-uni

INFOS ÉDITEUR

Mary-Elizabeth BRADDON - Le secret de Lady Audley
Le Secret de Lady Audley

Parution aux éditions Joëlle Losfeld en avril 1998

Parution aux éditions Rivages Poche en mai 2001

Parution aux éditions Masque en janvier 2004

Parution aux éditions Archipoche en octobre 2013

Traduit par Judith Bernard-Derosne et Charlotte Robert

Après trois années à chercher fortune en Australie, George Talboys est de retour au pays. Accueilli par son ami Robert Audley, avocat, il s’apprête à retrouver sa femme Helen, quand il apprend que celle-ci est mystérieusement décédée.

À Audley Court, la propriété familiale où Robert a invité son ami, d’autres événements curieux se produisent. La tante de Robert, Lady Audley, évite de croiser George. Lequel, après s’être fait montrer un portrait d’elle, disparaît brusquement. Presque aussitôt, Lady Audley se rend à Londres pour mettre la main sur les lettres d’Helen…; Lancé à ses trousses, Robert ne trouve qu’un livre annoté de la main de celle-ci, dont l’écriture rappelle à s’y méprendre celle de Lady Audley… Ses soupçons s’épaississent lorsqu’il fait la découverte d’une malle de voyage ayant appartenu à sa tante lorsqu’elle était gouvernante… et qui porte l’étiquette d’Helen Talboys !

L’étrange châtelaine serait-elle l’ex-femme de George, qui aurait maquillé son identité pour épouser le riche veuf Sir Audley ? A-t-elle toute sa tête ? La vérité semble proche, mais bientôt Robert échappe par miracle à un incendie, tandis que George est poussé dans un puits…

(Source : Archipoche – Pages : 539 – ISBN : 9782352875475 – Prix : 9,65 €)

Un téléfilm est paru à la télévision anglaise en 2000.

L’AVIS DE LEA D.

Ma première découverte de Mary Elizabeth Braddon, dont j’ai beaucoup entendu parler et dont on m’a dit que c’est une auteure classique à connaître absolument.

Lucy Graham est une jeune fille très belle, aimée par tous et travaillant comme institutrice chez un médecin. D’origine apparemment modeste, elle va très vite accroitre sa position en se mariant au très riche châtelain, Lord Audley. Devenue lady Audley, elle continue de charmer son mari et les gens qui la connaisse. A deux exceptions près : sa belle-fille et le neveu de son mari, Robert Audley.

Nous allons suivre Robert Audley, d’abord dans son existence indolente, plus porté sur la lecture de classiques français et sur le fumage de cigare. Mais le jeune homme va bientôt devoir secouer son apathie lorsque son ami George Talboys disparait, déprimé par le décès de sa femme.

Robert Audley, jeune avocat qui n’a jamais plaidé d’affaire, va se découvrir l’envie d’enquêter et de rendre justice à son ami, de porter à la lumière tout ce qui a pu lui arriver et à cause de qui. Très vite, il va – à tort ou à raison – enquêter sur lady Audley et son passé trouble. La jeune femme est-elle vraiment ce qu’elle parait ?

Mary Elizabeth Braddon va faire du Secret de Lady Audley une œuvre intéressante. L’intrigue met du temps à se mettre en place, mais ce rythme assez lent ne nuit pas à l’intrigue et à l’envie de savoir comment tout va se dérouler. On prend son temps, on découvre, on s’interroge, le monde décrit prend vie, ce qui donne vraiment envie d’aller le visiter. L’histoire est peut-être assez lente, mais cela n’empêche pas l’intrigue de se développer, presque sans qu’on s’en rende compte. De petits faits à des phrases en apparence anodines, on se retrouve déjà bien engagé avant qu’on n’ait eu le temps de dire ouf.

Le Secret de Lady Audley est un petit récit, orienté thriller gothique victorien. Sans être déçue, je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus prenant. L’histoire est intéressante, mais je n’ai pas été embarquée comme je le voulais. J’étais curieuse de voir comme cela allait se finir, mais je n’étais pas prise dedans à 100%. Pourtant, l’écriture de Mary Elizabeth Braddon est très intéressante et captivante, l’histoire de fond est vraiment passionnante. Mais cela tient peut-être plus aux personnages. Si George Talboys m’a beaucoup plu, on ne peut pas dire que ce soit le personnage le plus présent, même s’il occupe toutes les pensées de son ami ! C’est davantage Robert Audley qui m’a dérangé. Au début mou et apathique, il va finalement se secouer pour tenter d’aider son ami. Mais je n’ai pas réussi à apprécier vraiment ce personnage. J’ai aimé son parcours, son enquête, mais pas l’individu en lui-même. De son côté, lady Audley est manipulatrice à souhait, ce qui apporte vraiment un côté très agréable au récit !

Donc, vous l’aurez compris, je n’ai pas eu de coup de cœur pour Le secret de lady Audley, mais j’ai quand même passée un bon moment de lecture avec ce premier roman que je lisais de Mary Elizabeth Braddon ! Je lirai d’autres romans, qui j’espère me plairont vraiment davantage, même si je pense relire celui-ci avec plaisir.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.