Mark ZELLWEGER : Série Réseau Ambassador – 01 – L’envol des Faucons

0
82
Mark ZELLWEGER - Reseau Ambassador - 01 - envol des faucons
-

Présentation Éditeur

Comme suite à la crise libyenne, Mark Walpen a complété son entreprise de consulting en marketing par un département de géostratégie, le Sword. Celui-ci, devenu le seul service secret non gouvernemental, indépendant et neutre au monde, est renforcé par une unité de combattants issus des meilleures forces spéciales du monde, on les appelle les Faucons. Une prise d’otages a lieu. En même temps, une série d’attentats touche différentes ambassades européennes, créant ainsi la panique. Ces événements sont revendiqués par une mystérieuse  » Armée de Libération Arabe « . Les Faucons traquent les auteurs de cette vague d’attentats et recherchent surtout leurs têtes pensantes de l’Egypte à Dubaï en passant par Oman et Montreux.

Le  » Réseau Ambassador  » est une toile d’araignée de renseignements gérée par le père de Mark Walpen, Ralf Walpen qui est ambassadeur et directeur de la cellule de crise aux affaires étrangères suisses. Le premier volume s’intitule L’Envol des Faucons et voit la mise en place du service de renseignements privé, le Sword, et son bras armé que sont les Faucons. Le second volume, Panique au Vatican, approfondit la découverte du Sword et nous mène du Vatican, à Pékin, en passant par le Tibet et Hong Kong. Le troisième volume, Double Jeu, en cours d’écriture, nous conduira de l’Afrique à la Russie.

Origine suisse
Éditions Eaux troubles
Date 9 septembre 2014
7 mai 2016
Pages 364
ISBN 9782970099390
Prix 9,00 €

L'avis de Stanislas PETROSKY

L’espionnage, est une littérature de genre qui est moins en vogue qu’avant. Fini les Coplan, Alix Karol, OSS 117, la marque M, les livres de Francis Ryck, Georges-Jean Arnaud, M. G. Braun, Richard Caron, Jean-Pierre Conty, Paul Kenny, Serge Laforest, Alain Page, Claude Rank, Adam Saint-Moore, et tant d’autres… Quelques rares auteurs subsistent encore dans le genre qui semble passé de mode, malheureusement.

Zellweger fait partie de ceux-là, et il le revendique.

L’auteur joue avec la géopolitique, collant à l’actualité, encrant ainsi son roman dans la crédibilité et la réalité. C’est là qu’est tout l’art du livre d’espionnage : décrire une situation politique sans « saouler », perdre le lecteur avec moult détails. Car dans ce genre d’ouvrage, il faut avoir les bases des évènements, des intervenants afin de se plonger pleinement dans l’histoire, d’en comprendre les tenants et les aboutissants. Zellweger a su doser correctement afin de nous entraîner dans son intrigue.

Tous les ingrédients nécessaires à un bon roman d’espionnage sont là : prise d’otage, terrorisme, enquête internationale, une agence privée…

Premier opus de la série Réseau Ambassador, on découvre les personnages et le Sword.

Une prise d’otages a lieu tandis que des ambassades sont la cible d’attentat revendiqués par l’Armée de Libération Arabe. Les Faucons vont devoir traquer cette organisation terroriste…

On se laisse prendre au jeu, happer par l’histoire.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.