Laura SADOWSKI : L’origine du sexe

0
150
France

INFOS ÉDITEUR

origine du sexe - Laura SADOWSKI

Parution aux éditions Odile Jacob en avril 2009

Dans un Paris sombre et gris, un meurtre va rapprocher deux univers que tout sépare.

Le corps de Daphné Jenken, grande bourgeoise de l’Ouest parisien et épouse modèle d’un éminent chirurgien spécialiste des greffes, est retrouvé sans vie dans un hôtel miteux du 18e arrondissement. Déterminée à découvrir la vérité sur sa mort, sa sœur s’attache les services d’un ancien policier devenu journaliste.

Qui pouvait bien en vouloir à cette jeune femme bien sous tout rapport ? Qui est le mystérieux Somaly dont le nom surgit de nulle part ? Et que cache l’énigmatique professeur Cassan ?

Aux côtés de la capitaine de police chargée de l’enquête, ils vont peu à peu mettre au jour une réalité effrayante. Daphné Jenken ne menait pas une vie aussi lisse qu’on pouvait le croire…

Au croisement de la science-fiction et du roman policier, Laura Sadowski retrouve la veine de la littérature gothique et revisite le mythe de Frankenstein.

(Source : Odile Jacob – Pages : 336 – ISBN : 9782738122469 – Prix : 19,90 €)

L’AVIS DE LUCIE MERVAL

Un thriller qui sort des sentiers battus

Daphné Jenken, femme d’un respectable chirurgien est retrouvée morte dans un hôtel miteux. Sa soeur Diane, qui ne peut pas imaginer que sa soeur vivait  une double vie décide d’enquêter, aux côtés d’un ancien flic devenu journaliste. De son côté, le capitaine Malika Kétab est chargé de l’enquête par sa hiérarchie…

Ce livre a été une véritable révélation. Il ne ressemble à aucun autre thriller que j’ai pu lire. L’auteur a réussi à me tenir en haleine tout en insufflant beaucoup d’humanité, d’amour à son récit. L’intrigue est parfaitement ficelée, le dénouement à la hauteur de ce que l’on pouvait en attendre. Mais ce qui m’a vraiment marqué est la psychologie très fouillée des personnages. L’auteur arrive très bien à décrire les rapports sociaux entre les différentes classes sociales. Malika, d’abord, issue de l’immigration, qui doit faire ses preuves auprès de ses supérieurs, qui doit s’intégrer, alors qu’elle enquête sur une affaire épineuse où très vite la réputation d’un homme est en jeu. En effet, au fil de l’enquête, il s’avère que le Professeur Cassan, mari de la victime, est peut être lié au meurtre de sa femme. Mais difficile pour Malika d’incriminer un homme dont la notoriété n’est plus à faire, sans preuves. La personnalité de la soeur est intéressante. Elle va devoir sortir de son carcan doré pour pouvoir découvrir la vérité. Tour à tour désemparée puis déterminée, elle ira jusqu’au bout, aidée en cela par un ancien flic qui peut très vite déraper comme le montrent ses anciennes affaires personnelles. Tous ces personnages gravitent dans un Paris très bien décrit où l’atmosphère est pesante, comme si l’ombre de la morte continuait de planer. Car la morte est aux yeux de tous, un être à part, une beauté irréelle. Des fragments de poésie égrenant le récit, semblent aller dans ce sens. On sent que l’auteur est très cultivée, le vocabulaire est riche et les références culturelles nombreuses.

Pour conclure, je dirais que ce livre ne peut pas nous laisser indifférent. Plus qu’un roman policier, l’auteur est capable de soulever des questions sur les sentiments humains à savoir ici : Peut-on devenir ou créer un monstre par amour ? Un livre déroutant et puissant. C’était mon premier livre de Laura Sadowski mais pas le dernier !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.