James HERBERT : Les rats

0
740
Royaume-uni

INFOS ÉDITEUR

les-rats-james-herbert

Parution aux éditions Le masque en 1976 (tome 1)

Parution aux éditions Pocket en 1989 (tome 1)

Parution aux éditions Bragelonne en juin 2008 (en intégrale)

Traduit par : Jacqueline HUET, Anne CRICHTON, Nicole BENSOUSSAN

Trilogie

1 – Les Rats est un roman catastrophe. L’horreur, incarnée par des rats noirs mangeurs d’homme, est symbolique du déclin de la société : la misère urbaine et la négligence des autorités incompétentes qui, en dépit de la présence d’individus honorables, sont plus enclines à couvrir les erreurs qu’à chercher une solution aux problèmes.

Le rat vient envahir, attaquer et faire voler en éclats l’ordre social et la civilisation.

2 – Le Repaire des rats, qui raconte la seconde attaque des rongeurs, non plus dans les bas-fonds londonien mais dans la forêt d’ Epping.

3 – L’ Empire des rats, un des ouvrages les plus sinistres et ironique de l’auteur, dans lequel les rats, après une attaque nuclèaire sur Londres et sur la plupart des capitales du monde, deviennent l’espèce dominante dans la ville détruite.

(Source : Bragelonne – Pages : 643 – ISBN : 9782352942009 – Prix : 25 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Et si il n’en restait qu’un ? L’Homme ou le Rat ?

Les rats ont retrouvé le goût de la chair humaine. Une de leur première cible : un établissement scolaire. Nul ne semble pouvoir stopper cette peste noire qui déferle sur la ville. Les rongeurs font preuve d’une agressivité et d’une intelligence rarement vu.

Le conflit entre les deux espèces, les Hommes et les Rats, mènera-t-il à l’extinction de l’une d’entre elles ?

Certaines scènes m’ont rappelées l’angoisse que dégagent les oiseaux dans le film d’ Hichcock. Et au-delà du roman de « terreur » parfaitement réussi, cette trilogie est une véritable réflexion sur l’évolution de l’espèce humaine et sa capacité à s’adapter face à un danger qui menace sa survie.


L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Les rats, dernière espèce vivante sur la Terre ?

L’idée peut faire frémir, et même nous terrifier…

Et pourtant avec ce sujet (que n’aurait pas renié un certain Stephen King, grand spécialiste de la littérature horrifique) le romancier britannique James Herbert nous plonge dans l’horreur absolue avec cette somptueuse trilogie comprenant les volumes « Les Rats », « Le repaire des Rats », « L’empire des Rats ».

Une trilogie terrifiante, qui nous fait plonger dans la capitale anglaise soumis à une invasion de rats, devenus mangeurs de chair humaine.

Comment cela est ce possible ? tout au long de cette trilogie, James Herbert émets des hypothèses, mais surtout fait plonger ses différents personnages et en même temps, les lecteurs que nous sommes, dans l’horreur absolue !

Le premier volume est une mise en bouche savoureuse, et qui déjà nous fait voir l’inadmissible, l’intolérable à venir : des attaques de rats, de part et d’autre la ville, qui s’en prennent aux humains, en les attaquant volontairement, mais ne se contentant pas de simples griffures ou morsures… Dans ce premier tome, l’horreur est déjà au rendez vous et la population londonienne est complètement désemparée…

Dans le second tome, alors que l’on pensait la menace des rats disparue, de nouvelles attaques de ces rongeurs surgissent de nouveau, et le pire est à venir : ils sont partout, se développent à une vitesse phénoménale et sont surtout de plus en plus carnassiers… Il faut éradiquer cette menace au plus vite et l’Homme va avoir fort à faire pour s’en sortir !

Le troisième tome est le meilleur (le plus long aussi, les deux premiers sont relativement courts en pagination) et le plus grand et le plus terrifiant aussi !

A la suite d’explosions nucléaires (l’Homme se détruit lui-même, pas besoin des rats quand on y pense) la population londonnienne va devoir survivre à l’apocalypse à la bombe H et essayer de se regrouper entre survivants. A travers une galerie de plusieurs personnages dans ce 3e tome, on va assister à l’horreur absolue : les rats ont survécu eux aussi à l’apocalypse nucléaire et ils ont faim… S’ensuit dans ce 3e tome, une véritable bataille enragée entre humains et les rats !

Qui va sortir vainqueur de cette terrible guerre ?

Au final de cette trilogie, on ne peut que frémir à la lecture : penser que nous humains, pourrions être éradiquer purement et simplement à cause de cette petite espèce qui pourrait nous survivre… Le romancier britannique nous fait trembler tout au long de ces pages emplies de terreur, ne nous laissant aucun répit ! Ne lésinant pas sur les effets sanglants et quelquefois un peu gore, on est plongé dans une symphonie de fin du monde !

Pour finir, je voudrais remercier les deux réalisateur et écrivain US : Guillermo del Toro et Chuck Hogan, qui dans les dernières du premier tome de leur superbe trilogie vampirique « La Lignée » (que je vous recommande), avaient fortement recommandé la lecture de la trilogie de James Herbert.

Alors Messieurs, je tiens à vous remercier pour cet excellent conseil de lecture !

Du coup à mon tour je vous le dis : Sans hésiter, plongez dans cette véritable odyssée de l’horreur ! Vous n’en reviendrez pas vivants !


AU CINÉMA

Adaptation au cinéma en 1982, Les Rats Attaquent (Deadly Eyes). Réalisé par Robert Clouse

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.