Jack HEATH : Mange tes morts

0
113
australie-flag
Jack HEATH - Mange tes morts
Mange tes morts
  • Éditions Super 8 le 22 mars 2018
  • Traduit par Charles BONNOT
  • Pages : 400
  • ISBN : 9782370561053
  • Prix : 19,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Cameron Hall, 14 ans. Disparu en rentrant de l’école ; rançon exigée. L’horloge tourne, la police est impuissante : c’est une mission pour Timothy Blake.

Timothy (nom de code « le pendu ») a un don. Il lit dans l’esprit des gens. Comprend tout avant tout le monde. Résout les énigmes les plus ardues. Le genre à s’ennuyer avec un Rubik’s Cube ou à connaître votre numéro de sécurité sociale par cœur. Mais Timothy a aussi un problème. Pas le fait d’être pauvre, non. Pas le fait d’être affublé d’un coturne toxicomane et parano prénommé Johnson. Un vrai problème, un problème, disons, comportemental. Qui fait que même le FBI répugne à travailler avec lui. Une vie sauvée, une récompense : ainsi fonctionne Timothy. Mais cette fois, et malgré l’appui de l’agent spécial Reese Thistle, il se pourrait que notre sympathique génie psychopathe ait trouvé à qui parler.

Ce thriller survolté et sans tabou ne vous laissera aucun répit. Accessoirement, il se pourrait qu’il vous incite à devenir végétarien.

L’AVIS DE LEA D.

Merci à Super 8 !

Timothy Blake est un homme particulier. Sorte de Sherlock Holmes, il est en mesure d’assembler des détails et des indices, de découvrir des secrets, d’élucider des énigmes et des casses-têtes. Mais Timothy est aussi très pauvre, forcé de cohabiter avec un toxicomane parano. Mais en plus de tout ça, il cache un autre secret – beaucoup plus important – ce qui l’a conduit à conclure un traité avec quelques personnes, notamment au sein du FBI. A chaque fois qu’il sauve une vie, il a droit à une récompense… très particulière !

Aujourd’hui, on a besoin de lui pour une nouvelle affaire : résoudre la disparition de Cameron Hall, un garçon de 14 ans. Disparu en rentrant de l’école, une rançon est exigé. Timothy se voit assigné l’agent spécial Reese Thistle pour cette mission, qui s’avère plus déroutante et plus compliquée qu’il ne l’aurait imaginé au départ.

Depuis quelques années, je suis les éditions Super 8 avec grand plaisir et intérêt. Même si je suis loin d’avoir lu tout leur catalogue (cela promet de futures excellentes lectures), je n’ai eu aucune fausse note pour le moment. Des lectures très plaisantes dans l’ensemble, avec quelques coups de cœur.

Et je dois dire que Mange tes morts se classe définitivement dans les excellentes découvertes !

Le postulat de départ est certes une classique disparition d’un adolescent, mais la manière de procéder et de résoudre l’enquête s’avère très rafraîchissante. Même si c’est le FBI qui dirige les investigations, la personne qui s’occupe de ce cas est un homme pour le moins en décalage. Intelligent, hors-norme, à tendance psychotique… Et pourtant, je me suis profondément attachée à lui ! Timothy a beau ne pas être comme tout le monde, et j’aurais tendance à me méfier si jamais je devais rester seule avec lui, on n’arrive pas à le trouver antipathique, au contraire. Jack Heath nous dépeint un personnage surprenant, atypique, qui n’hésite pas à employer les grands moyens pour trouver une piste. Il a eu une enfance très dure, et une vie actuelle qui ne l’est pas moins. Il a été privé de ses parents, a vécu en foyer, dans la rue, il n’hésite pas à mentir, à voler et bien plus. Je vous laisse découvrir son « petit » secret, une révélation que l’on pouvait peut-être voir venir, mais je préfère pour ma part vous laisser la surprise ! Un personnage qui est tout sauf ennuyant. De plus, j’apprécie beaucoup son tandem avec Reese Thistle, une agente qui fait partie des rares personnes à lui faire confiance, au sein du FBI et dans la vie.

En outre, Mange tes morts, en plus d’avoir un personnage principal qui décape, nous offre des péripéties et des rebondissements perpétuels. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, et j’en redemande ! Au vu de la fin, on pourrait se poser la question d’une éventuelle suite : je suis TOTALEMENT pour, et je ne demande que ça. Pitié, ramenez-moi Timothy Blake pour de nouvelles aventures !

Vous ne connaissez pas encore Timothy Blake ? Ni les éditions Super 8 ? MAIS QU’ATTENDEZ-VOUS ?!

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici