Ivan ZINBERG : Miroir obscur

0
93
France

INFOS ÉDITEUR

Ivan ZINBERG - Miroir obscur
Miroir obscur

Parution aux éditions Critic en avril 2017

Au coeur des beaux quartiers de Los Angeles, le corps d’un gynécologue est retrouvé criblé de balles, le chiffre 1 gravé sur le front. Premier meurtre d’une longue série. Quand le tueur s’en prend aussi à des célébrités, les médias se déchaînent.

Le paparazzi Michael Singer se voit impliqué dans l’affaire suspecté, même. Sa carte de visite, telle une signature, est découverte près des victimes.

Quel but poursuit le tueur ? Et pourquoi cherche-t-il à le mettre en cause ?

Bien décidé à faire justice lui-même, le journaliste, épaulé par une ancienne policière, se lance aux trousses de l’assassin.

(Source : Critic – Pages : 400 – ISBN : 9782375790052 – Prix : 20,00 €)

L’AVIS DE MURIEL LEROY

Voici le dernier thriller de l’auteur Ivan Zinberg qui reprend là ses personnages principaux de « Etoile Morte »… On retrouvera donc avec plaisir son duo de flics Sean Madden et Carlos Gomez ainsi que le journaliste, atypique, Michael Singer… Ce dernier  se retrouve impliquer (malgré lui ?) dans une affaire de tueur de jumelles à laquelle le binôme  se joindra par la suite…

Par l’intermédiaire de ce paparazzi Ivan Zinberg fait là aussi une critique réaliste de ce métier tout en montrant ainsi  les limites…

J’ai été prise de bout en bout par l’histoire, ce livre est un véritable page–turner… le  style toujours aussi fluide, agréable à lire, les mots sont toujours très bien choisis pour véhiculer les émotions tout autant que ses diatribes (que ce soit pour le précédent opus ou celui-ci). Les personnages de premier et  de second plan sont tous très bien travaillés, la psychologie toujours sans faille….

Une fois de plus Ivan nous fait là un livre qui tient la route du début à la fin, fin que je n’ai par ailleurs pas vu venir…

Personnellement je ne me lasse pas de cet auteur, qui a la tout le talent et l’imagination pour nous surprendre. Il est, à mon sens, capable d’écrire tout aussi bien du roman noir que du roman psychologique, ce qui n’est pas le cas de tous !

Je ne peux donc que vous conseiller de le lire rapidement, et si vous ne le connaissez pas encore,  achetez les précédents, vous ne le regretterez pas…


L’AVIS DE LEA D.

Merci à Critic !

Los Angeles est frappée par une vague de meurtres. D’abord, le corps d’un gynécologue est retrouvé, tué par balles et le chiffre 1 gravé sur son front. Le tueur s’en prend ensuite à des célébrités, s’attirant ainsi l’attention sans faille des médias. La police fait face à un débordement à la fois de la part de la presse et du public, une situation qui ne s’arrange pas lorsque la carte de visite de Michael Singer est retrouvé auprès du corps de la première victime.

Il se trouve que Michael Singer est un paparazzi, bien déterminé à quitter cette partie du métier pour se consacrer à des reportages sérieux et bien documentés. Mais le fait d’être attiré – sans doute par le tueur en personne – dans cette affaire, est l’occasion pour lui à la fois de blanchir son nom et d’en profiter pour surfer sur la vague et d’en tirer un maximum d’argent.

Aidé par Alison Kostas, sa partenaire et ancienne flic, il se lance à la poursuite de l’assassin.

Je connais les éditions Critic essentiellement pour leurs parutions de livres dans le secteur de l’Imaginaire, mais j’avoue n’avoir jamais lu leurs romans policiers. Il était temps que cela change ! Et je suis en outre très contente d’avoir pu découvrir Ivan Zinberg, un auteur que je ne connaissais pas du tout.

Alors, Miroir Obscur, qu’est-ce que ça donne ? On s’éloigne un peu du format classique des romans policiers, notamment grâce au traitement des personnages principaux. Même si nous y rencontrons des policiers et des enquêteurs, ce ne sont pas eux que nous allons voir mener l’enquête, mais un journaliste et sa collègue (même si celle-ci est une ancienne policière). Le fait que Michael Singer soit un paparazzi permet de traiter l’enquête de manière différente, de manière beaucoup plus libre que les policiers. Certes, ses méthodes sont non-conventionnelles, parfois – souvent ! – illégales, mais on ne peut pas nier ses résultats. Surtout que, grâce à Alison, il a toujours des contacts dans la police, ce qui lui permet d’avoir quelques tuyaux bien placés. En outre, il peut compter sur Leon, un hacker de talent, très utile pour dénicher les informations et renseignements. De plus, le fait qu’il soit un paparazzi veut dire aussi qu’il peut être un « fouille-merde », comme l’appelle la police, et peut divulguer certaines informations à la presse en échange d’argent. Une morale qui peut donc être très élastique, et qui introduits des questions intéressantes, notamment sur la morale et la déontologie.

Avec Miroir Obscur, Ivan Zinberg plante une intrigue bien ficelée, avec des rebondissements pour le moins palpitants, et des personnages principaux intéressants. Et la fin… Très palpitante ! Le dernier quart de l’histoire est vraiment chargé en révélations et en suspens. Je n’en dis pas plus !

Je suis très heureuse d’avoir enfin pu découvrir la plume de Ivan Zinberg, et je vous conseille Miroir Obscur, surtout si vous souhaitez avoir un livre policier qui s’éloigne un peu des constructions habituelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici