Interview de l’auteur Frederic GYNSTERBLOM

0
191
Flag-FRANCE

interview Frederic GynsterblomFrédéric Gynsterblom est né le 02 septembre 1977 dans la ville de Liège, en Belgique. Sa grande passion a toujours été le fantastique et la création d’univers imaginaires, mais c’est lors de la lecture du roman « ça », qu’il a décidé de faire de l’écriture sa profession. Il est également grand amateur de mythologies et de folklores ésotériques.

Lulu.com

Pouvez-vous me décrire en quelques mots votre parcours ?

Je suis né en1977 dans la ville de Liège en Belgique où j’ai mené des études supérieures en psychologie clinique. Je suis marié.

Actuellement j’ai écris 3 romans :

  • Le Seigneur des mouches partie I La malédiction de Dragstone.
  • Le Seigneur des mouches partie II Apocalypse sur le réseau
  • HELP ME

Et 2 recueils de nouvelles

  • Par delà le gouffre des étoiles
  • PHOBIA (précédemment édité en 2 tomes et réuni aujourd’hui en une intégrale)

Comment vous est venu l’envie d’écrire ? A quelle période ?

Je suis bibliovore depuis mes douze ans âge durant lequel j’ai lu mes premiers romans de Stephen King, la lecture de « ça » a été pour moi une véritable révélation, j’ai su alors que je voulais devenir romancier et écrire ce genre d’histoire. Au lycée, j’écrivais des scénarios de bande dessinée, des ébauches d’histoires que je faisais lire à des amis. J’ai commencé à écrire sérieusement à partir de mes 20 ans, mon premier roman s’appelait « Les Apôtres de Belzébuth » et a été publié aux éditions du manuscrit. Je l’ai fortement retravaillé par la suite, et l’ai rebaptisé « Le seigneur des mouches partie 1 : La malédiction de Dragstone ».

Quelles étaient vos lectures de votre enfance ?

Enfant je lisais de la bande dessinée franco belge, c’est à l’adolescence que je me suis déchaîné : Stephen King, Graham Masterton, James Herbert, Clive Barker et tous les autres des collections J’ai lu épouvante, pocket terreur, Fleuve noire thrillers fantastiques et les mythiques collections gore et Maniac.

Quel est votre ‘modus operandi’ d’écriture ? (Votre rythme de travail ? Connaissez-vous déjà la fin du livre au départ ou laissez vous évoluer vos personnages ?)

Une idée germe suite à un rêve, une lecture, un film ou un fait divers. Sur une feuille de papier j’écris pèles mêle les grandes lignes. Ce plan rudimentaire est en quelque sorte une première graine plantée. Je connais vaguement la fin du livre mais il est déjà arrivé que celle-ci change en court de route car, à mon sens, ce qui rend crédible un personnage c’est de le laisser évoluer librement dans le récit, le laisser prendre vie sans l’enfermer dans le carcan tyrannique d’un plan trop strict. Au départ j’invente le personnage en déterminant vaguement son physique et quelques traits de caractère, et au fur et à mesure de l’écriture je le vois évoluer face aux embuches auxquelles je le soumet et parfois je m’étonne moi-même de le voir prendre des chemins que je n’avais pas prévu au départ, c’est vraiment passionnant comme démarche !

Il y a-t-il des personnages qui existent vraiment, dont vous vous êtes inspiré ?

Oui bien sur, dans les romans dédiés à la magie noire il m’arrive de citer des occultistes célèbres. Quand aux thrillers il m’arrive de librement m’inspirer de tueurs en série réels pour créer mes propres monstres.

Le parcours a t-il été long et difficile entre l’écriture de votre livre et sa parution ?

Il l’est toujours, pour mon premier livre, plein d’espoirs candides, j’avais envoyé mon manuscrit chez Gallimard et compagnie. Évidement ce fut des refus. C’est bien plus tard que je compris comment fonctionnaient réellement ces poids lourd de l’édition. Actuellement je me sers de l’autoédition et de l’édition à la demande pour mettre mon travail à disposition du lecteur.

Que faut il écouter comme musique avec votre roman ? A moins que le silence suffise ?

Pour les romans du cycle Seigneur des mouches, je conseille l’OST du film la malédiction et celle d’Hellraiser et Hellraiser 2

Pour Help Me, l’OST the silence of the lamb.

Avez-vous reçu des remarques surprenantes, marquantes de la part de lecteurs ?

Oui, une lectrice m’a dit que j’avais une plume sale et gore, un beau compliment. Une autre m’a dit « Excellent!!! Quel talent Monsieur, j’en frissonne encore! ». Le plus beau compliment est cette dame m’avouant avoir ressenti les mêmes sensations que dans sa jeunesse lorsqu’elle lisait Stephen King. Je ne me compare pas, bien entendu ! Mais ça fait toujours plaisir.

Avez vous d’autres passions en dehors de l’écriture (Musique, peinture, cinéma…) A part votre métier, votre carrière d’écrivain, avez vous une autre facette cachée ?

J’ai beaucoup de passions, je suis fan de mangas, de comics, de cinéma de genre, de série télévisée, j’ai aussi une passion pour tout ce qui touche à l’occultisme et aux phénomènes paranormaux.

Quels sont vos projets ?

Tout d’abord la réédition de mon recueil Lovecraftien « Par delà le gouffre des étoiles » chez lulu.com. Pour la suite j’ai d’autres idées de romans dans les domaines de l’horreur/gore, de la science fiction et du thriller.

Quels sont vos coups de coeur littéraires ?

L’œuvre de Clive Barker et de Graham Masterton. Il y en a tellement en fait, mais si vous me demandez un livre plus récent je dirais Hell.com de Patrick Sénécal.

Avez-vous un site internet ou un blog où vos lecteurs peuvent laisser des messages ?

Ma page facebook où on peut m’écrire : Facebook.com

Et mon focus auteur lulu.com et edilivre : Lulu.com

Et Edilivre : Edilivre.com

 

Merci à Frédéric Gynsterblom de nous avoir accordé cette interview.

Retrouvez la chronique de son livre ici : Help me

Advertisement
Co-fondateur de Zonelivre.fr. Il est le rédacteur en chef et le webmaster du site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.