Guillaume MUSSO : Central Park

0
1277
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

Central Park- guillaume musso

Parution aux éditions XO en mars 2014

Parution aux éditions Pocket en mars 2015

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre.

La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible ? Et pourtant…

Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…

Un suspense magistral qui vous happe dès les premières pages pour ne plus vous lâcher.
Deux personnages inoubliables, emportés de surprise en surprise.  
Une lecture intense, additive, irrésistible.

(Source : XO – Pages : 392 – ISBN : 9782845636767 – Prix : 21,90 €)

L’AVIS DE JUSTINE

Guillaume Musso est un auteur que j’ai découvert adolescente, à l’époque de ses premiers romans, que j’empruntais à mon père avec les Marc Lévy. J’aimais bien, mais au bout d’un moment, j’ai fini par avoir l’impression qu’il utilisait toujours les mêmes ficelles et qu’on tournait un peu en rond de livre en livre. Le dernier que j’avais lu de lui, c’était La fille de papier – beaucoup de mes proches l’ont lu et ont adoré, alors que moi je n’ai pour le coup pas du tout aimé (c’est sujet à débat depuis longtemps d’ailleurs ^^). Après ça, j’ai fait une « pause Musso » et je me suis dit il y a quelques mois qu’il faudrait que j’en tente un nouveau, pour voir. J’ai jeté mon dévolu sur Central Park, qui a de bonnes critiques dans l’ensemble, qui semblait être plus un thriller qu’une romance +/- fantastique, qui se passe à Central Park donc (je suis allée à New York en septembre dernier)… et puis j’aime beaucoup la couverture toute simple de cette réédition (Pocket).

Au final, c’est comme tous les Musso : ça se lit très facilement, très vite, on a du mal à le lâcher, on veut le fin mot de l’histoire, c’est très prenant. Pour autant, je ne pense pas qu’il m’en restera grand chose l’année prochaine. C’est comme une friandise : c’est agréable sur le moment sans que ce soit de la gastronomie, là c’est pareil, c’est une bonne lecture détente mais pas de la « grande littérature » (ça fait très élitiste de dire ça mais je ne vois pas comment formuler mon ressenti autrement =S), l’intrigue reste assez superficielle et ne creuse pas les choses.

L’auteur nous mène d’une situation étrange (deux inconnus se réveillent sans aucun souvenir, menottés l’un à l’autre dans Central Park, alors que la veille au soir, ils étaient respectivement à Paris et Dublin) à une course poursuite pour découvrir comment ils en sont arrivés là, en passant par des flash-backs sur une enquête sur un tueur en série. C’est haletant, et j’avoue que je n’avais pas vu venir l’explication finale, une de celles qui éclairent l’ensemble d’un roman d’un jour nouveau. L’extrême fin par contre est de trop, c’est bien du Musso, un peu dégoulinant de bons sentiments, ce n’était pas nécessaire…

En bref, un roman qui fait passer un bon moment, comme souvent avec Musso, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable ^^

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.