Georges BAYARD : Série Michel – 16 – Michel à Rome

0
456

Ces vacances à Rome, Michel et Daniel s’en promettent monts et merveilles. Or, les anicroches se produisent dès l’arrivée à l’aérodrome

Georges BAYARD - Michel - 16 - Michel a Rome
-

Présentation Éditeur

Ces vacances à Rome, Michel et Daniel s’en promettent monts et merveilles. Or, les anicroches se produisent dès l’arrivée à l’aérodrome : au lieu de leurs parents, ce sont deux policiers italiens qui accueillent les jeunes voyageurs… et les suivent jusqu’à l’hôtel.

Ce n’est que le commencement ! Michel, Daniel et leur amie Christina se sentent bien seuls, désarmés en face d’une bande organisée. Une bande qui ne s’embarrasse pas des scrupules !

Michel n’entend pas se laisser intimider… mais à qui se fier ?

Illustration de Philippe DAURE

Origine Flag-FRANCE
Éditions Hachette Jeunesse
Date 1965, 1989, Décembre 1998
Pages 190
ISBN 9782010155697
Prix .. €

L'avis de Sophie PEUGNEZ

Disparitions inexpliquées !

Michel et son cousin Daniel arrivent à l’aéroport de Rome heureux. Mais après avoir récupérés leurs bagages, l’inquiétude va être croissante : aucun signe du père de Michel, de sa mère ou des jumeaux.

La tension monte entre les deux jeunes gens concernant la date inscrite sur le télégramme qu’ils ont envoyé. Deux officiers de police tentent de les appréhender au lieu de les aider heureusement leur camarade italienne Christina les tire de ce mauvais pas. Il semblerait que la famille Thérais se soit volatilisé de Rome en toute urgence sans laisser plus d’informations ni d’argent à leur fils ainé. Comment se sortir de cet imbroglio ?

« Michel à Rome », un titre très alléchant. J’imaginais Michel évoluer parmi les monuments antique ou étant confronté à une énigme liée à une période historique  de la Cité Eternelle. Hélas, cet ouvrage n’est pas le meilleur de la série. L’intrigue aurait pu se dérouler n’importe où et j’ai eu le sentiment que l’on tournait un peu en rond. Toute une partie de l’histoire repose sur la date du télégramme et l’attente de la réponse d’un nouveau message. Ce roman a été écrit en 1965. Il est drôle de l’imaginer version 2012. A l’ère du téléphone portable… Pour rétablir la situation, Monsieur Thérais pourrait avoir un téléphone complètement H.S et Michel pourrait avoir oublié le sien à la maison…

Le point positif : Christina, un personnage féminin et sympathique qui enrichit l’univers de la série « Michel ». Mais c’est dommage les jumeaux sont pratiquemment inexistants dans ce tome alors qu’ils auraient pu fureter aux quatre coins de Rome, et faire une découverte extraordinaire dans un site archéologique. Voir le monde avec leur regard chargé de malice et de curiosité est toujours agréable.

Ce livre fait partie des « Michel » que je découvre seulement à l’âge adulte. Mon argent de poche de l’époque s’est pourtant transformé en de nombreuses bibliothèques vertes mais je n’ai pas pu tout acheter et la bibliothèque municipale de ma ville n’avait pas tous les titres. Et j’enrichis à nouveau ma bibliothèque jeunesse au fil des brocantes et des visites chez Emmaus.

Contente de l’avoir enfin lu mais il ne correspond pas à mes attentes. Je vais enchainer par « Michel et les camionneurs »… Mon imaginaire s’est moins enflammé à la vue de ce titre. A suivre…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire et modératrice professionnelle de rencontres littéraires. Elle a été chroniqueuse littéraire pour le journal "Coté Caen" et pour la radio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.