Gabriel TRUJILLO MUNOZ : Enquête de Miguel Angel Morgado – Tome 2 – Loverboy

Mexique FLAG

Loverboy est un petit texte sublime et bouleversant. Gabriel Trujillo Munoz nous immerge dans le Mexique contemporain avec toute sa richesse et ses failles.

INFOS ÉDITEUR

Loverboy - Gabriel TRUJILLO MUNOZ - copie
[amazon template=image&asin=207040059X]

Parution aux éditions Les allusifs collection 3/4 polar le 07 mai 2009

Parution aux éditions Folio policier le 14 avril 2011

Traduit de l’espagnol (mexique) par Gabriel IACULLI

Enquête de Miguel Angel Morgado – Tome 2

Une bande vidéo floue sur laquelle on entend deux coups de feu, un Caméscope, le cadavre du président de la Commission pour les droits de l’enfant … Avec ces maigres indices, Miguel Ángel Morgado accepte d’enquêter sur ce meurtre et la disparition d’un jeune garçon près de la frontière mexicaine.

Plus incisif et plus téméraire que jamais, l’avocat se lance à la poursuite de Loverboy, un tueur psychopathe manipulé par sa maîtresse… Sur fond de corruption et de trafic d’organes, Morgado découvre le prix de la vie d’un petit Mexicain.

(Sources : Les allusifs, Folio Policier – Pages : 96 – ISBN : 9782070400591 – Prix : 4,60 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Un organe à tout prix !

L’avocat Morgado est contacté par des confrères pour s’occuper dune affaire particulière dans sa ville d’origine Mexicali. Le président honoraire de la Commission pour les droits de l’enfant a été assassiné. On a retrouvé près de lui un film avec des images un peu flous de ce qui ressemble à un reportage d’investigation d’un débutant.

Un jeune garçon a été enlevé devant les yeux de sa mère. Ce ne sera pas le dernier, une femme arrive à donner l’allure d’une Mexicaine aux traits indiens et à se fondre dans la foule. Il lui faut très peu de temps pour subtiliser sa proie.

Un organe en pleine forme est l’idéal pour une implantation réussie. Et des parents américains dans la souffrance se voilent la face quand à la provenance du don qui va sauver leur progéniture. Une enveloppe remplie de billets est finalement peu de chose quand on peut sauver la chair de sa chair…

Une équipe médicale passe d’un pays à l’autre pour aller « récupérer » la précieuse marchandise. Appâts du gain pour certains et la peur pour d’autres mettent fin aux réflexions.

Le corps, ce qu’il en reste, c’est le travail, c’est le plaisir de Loverboy. Il découpe, il se délecte de l’odeur de sang et de mort… Et il n’est pas le seul.

Loverboy est un petit texte sublime et bouleversant. Gabriel Trujillo Munoz nous immerge dans le Mexique contemporain avec toute sa richesse et ses failles. La police a plutôt l’image de la corruption et du danger. C’est un avocat que l’on faire appel pour une investigation sur un trafic d’enfants. Cela va au-delà du simple enlèvement c’est un trafic d’organes qui est en place.

L’histoire est troublante de réalisme. Et en même temps, l’auteur ne présente pas une vision manichéenne, il nous montre avec intelligence et une certaine forme de pudeur la douleur des parents américains dont les enfants vont mourir si ils ne sont pas greffés. Pour sauver leurs « petits », ils se transforment en bourreaux passifs, ils font tout pour ne pas penser à la provenance des « dons ».

En lisant ce roman, j’ai également pensé à celui de Patrick BARD : « Orphelins de sang » où des enfants sont kidnappés au Guatemala vont être adoptés par des familles américaines.

Je ne veux pas en dire trop pour laisser au lecteur le plaisir de la découverte. Le personnage de Loverboy est particulièrement inquiétant.

Il y a des images, des bruits, des odeurs qui se dégagent du récit. J’ai adoré l’écriture. Il y a des passages en anglais qui ne sont pas traduits, cela donne un ton particulier au récit, j’ai vraiment apprécié mais cela peut présenter une petite difficulté pour ceux qui ne pratiquent pas cette langue.

C’est intéressant de découvrir ce personnage avocat Miguel Angel Morgado qui se bat pour le Droit des enfants, j’ai très envie de découvrir les autres enquêtes.

News

Dodo, chronique d’une maison close – Intégrale

Dodo, c’est Julie, une jeune fille qui après avoir grandi dans la campagne normande, part vivre avec sa mère à Paris… dans la maison close où bosse maman.

Marc MICHEL-AMADRY : Deux zèbres sur la 30e rue

Deux zèbres sur la 30e rue, un roman optimiste et un message de paix. C’est parfois drôle, souvent poétique et pas mal utopiste.

Oscar LALO : Les contes défaits

Les contes défaits, d'Oscar Lalo, est une lecture que l’on ne pas oublier, qui vous marque la mémoire au fer rouge.

Richard MALKA : Le droit d’emmerder Dieu

Une écriture magnifique sur la liberté de penser et d’être, comprendre que la vie est ce qu’il a de plus beau, de plus important.
Sophie PEUGNEZ
Sophie PEUGNEZ
Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire et modératrice professionnelle de rencontres littéraires. Elle a été chroniqueuse littéraire pour le journal "Coté Caen" et pour la radio.

Dodo, chronique d’une maison close – Intégrale

Dodo, c’est Julie, une jeune fille qui après avoir grandi dans la campagne normande, part vivre avec sa mère à Paris… dans la maison close où bosse maman.

Marc MICHEL-AMADRY : Deux zèbres sur la 30e rue

Deux zèbres sur la 30e rue, un roman optimiste et un message de paix. C’est parfois drôle, souvent poétique et pas mal utopiste.

Oscar LALO : Les contes défaits

Les contes défaits, d'Oscar Lalo, est une lecture que l’on ne pas oublier, qui vous marque la mémoire au fer rouge.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.