Estelle VALLS DE GOMIS : Les Gentlemen de l’étrange – Tome 1

0
105
France

INFOS ÉDITEUR

gentlemen de l etrange - gomisParution aux éditions Blackbook Editions dans la collection A dé couvert en septembre 2010.

Dans le Londres du xixe siècle, il se trame dans le brouillard des faits étranges et fantastiques. Manfred, psychiatre et criminologue, accompagné de son ami Wolfgang, impulsif dandy mystérieux aux aptitudes encore plus mystérieuses, enquêtent et découvrent ce qui se cache sous le vernis apparemment lisse du réel.

Des souterrains londoniens aux sombres dédales vénitiens en passant par les plaines glacées et sauvages d’Amérique du Nord, ils rencontreront des créatures aussi effrayantes que fascinantes et réaliseront que les mythes ne meurent jamais : ils se métamorphosent.

Estelle Valls de Gomis a opté pour une composition en nouvelles qui cadre avec les formats de ce siècle, renforçant encore l’immersion dans cet univers riche de légendes mais néanmoins très original : l’auteure, tout en jouant avec les codes de l’époque qu’elle maîtrise parfaitement, donne une lecture inspirée de créatures à la mode comme les vampires ou les zombis.

On croise des personnages comme Bram Stoker ou Aleister Crowley, au cours d’un récit qui résonne des histoires d’Edgar Allan Poe, d’Arthur Conan Doyle, ou encore du célèbre comics d’Alan Moore, La Ligue des Gentlemen extraordinaires.

(Source : Blackbook Editions – Pages : 300 – ISBN : 9782915847871 – Prix : 9,00 €)

L’AVIS D’HERVELINE – Libraire

Absolument génial !!!

Le fantastique y est traité à la manière d’un Edgar Alan Poe ou d’un Gustave Le Rouge. L’aventure rappelle Jules Verne, James Fenimore Cooper. Quant aux intrigues, elles sont résolues par des personnages qui tiennent autant de Holmes, Watson ou Dupin.

Ne soyez donc pas étonnés d’y rencontrer Bram Stoker et un certain vampire du nom de Nocturnaeru, une souris de cinquante centimètres qui parle, une gouvernante un peu sorcière qui sait s’évanouir langoureusement à la manière des meilleures actrices du muet, des fantômes, de l’opium, des voyages exotiques. Estelle Valls de Gomis a glissé un grand nombre de références et de clins d’œil mais si savamment discrets qu’ils n’alourdissent absolument pas ni le texte ni l’intrigue.

N’hésitez donc pas, un verre d’absinthe à la main, à suivre ces aventures rocambolesques, pleines de mystères, de crimes et autres châtiments.

Herveline – Librairie Soleil Vert

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.