E.O. CHIROVICI : Jeux de miroirs

1
163
Roumanie

INFOS ÉDITEUR

Jeux de miroirs

Parution aux éditions Les Escales en janvier 2017

Traduit par Isabelle MAILLET

Un agent littéraire, Peter Katz, reçoit un manuscrit intituléJeux de miroirs qui l’intrigue immédiatement. En effet, l’un des personnages n’est autre que le professeur Wieder, ponte de la psychologie cognitive, brutalement assassiné à la fin des années quatre-vingt et dont le meurtre ne fut jamais élucidé. Se pourrait-il que ce roman contienne des révélations sur cette affaire qui avait tenu en haleine les États-Unis ?

Persuadé d’avoir entre les mains un futur best-seller qui dévoilera enfin la clef de l’intrigue, l’agent tente d’en savoir plus. Mais l’auteur du manuscrit est décédé et le texte inachevé. Qu’à cela ne tienne, Katz embauche un journaliste d’investigation pour écrire la suite du livre. Mais, de souvenirs en faux-semblants, celui-ci va se retrouver pris au piège d’un maelström de fausses pistes.

Et si la vérité n’était qu’une histoire parmi d’autres ?

(Source : Les Escales – Pages : 304 – ISBN : 9782365692021 – Prix : 21,90 €)

L’AVIS DE LEA D.

Merci à Les Escales !

Peter Katz est un agent littéraire et reçoit un jour un manuscrit très intrigant, traitant du meurtre du professeur Wieder, un spécialiste de la psychologie cognitive, assassiné à la fin des années 1980. Un meurtre qui ne fut jamais résolu, malgré les nombreux suspects ou personnes impliquées dans la vie du professeur. Persuadé de tenir un best-seller, Peter Katz décide de se renseigner un peu plus, lorsqu’il apprend que l’auteur du manuscrit vient de mourir sans lui donner la suite de son histoire… C’est l’occasion d’essayer de déterrer les secrets du passé et de trouver, peut-être, une solution à cette énigme.

Jeux de miroirs est le premier roman de E.O Chirovici traduit en français, et je dois avouer qu’il m’intriguait pas mal. Le fait de pouvoir enquêter sur un meurtre non résolu, un manuscrit non terminé, un journaliste d’investigation engagé pour combler les trous, le fait que ce soit un mélange de contemporain et de policier… Il ne m’en fallait pas plus !

Avec Jeux de miroirs, E.O Chirovici nous entraîne dans une quête de vérité, parsemée de fausses pistes, de mensonges et de vérité fuyante. On va suivre différents personnages, chacun connectés de manière différentes à l’affaire, et qui apportent tous un éclairage nouveau, que ce soit sur le meurtre, la vie du professeur, ou tout simplement comment se déroulait la vie et l’occupation de chacun lorsque Wieder était toujours en vie. Mais nous entendons différents sons de cloche, différentes versions : qui dit la vérité et à qui profite le crime ?

E.O Chirovici a tissé une habile toile d’araignée, pour faire de  Jeux de miroirs un livre bien maîtrisé, avec un bon rythme et un intérêt constant. Je ne dirais pas que ce livre se classera dans mes polars préférés de 2017, loin de là… mais il a su éveillé ma curiosité et me faire passer un bon moment ! Il me manquait peut-être certaines petits choses, comme une histoire encore plus haletante ou des personnages plus poussés pour me faire avoir un coup de cœur pour  Jeux de miroirs, mais je pense que pour ceux qui ont aimés La vérité sur l’affaire Harry Québert devrait aimer ce livre.

Et vous, l’avez-vous lu ?

Sponsor

1 COMMENTAIRE

  1. J’ai failli me laisser tenter, mais j’ai eu peur qu’il soit un peu long… du coup j’hésite toujours. Car le résumé est quand même sympa, j’aime bien l’idée du manuscrit qui raconte un vrai meurtre et l’enquête qui s’en suit !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.