Dean KOONTZ : Dark web

1
328
Etats-unis
Dean KOONTZ - Dark web
Dark Web
  • Éditions Archipel le 14 février 2018
  • Traduit par Sébastien DANCHIN
  • Pages : 400
  • ISBN : 9782809823622
  • Prix : 22,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

« Il faut que j’en finisse. » Tels sont les derniers mots d’un homme que la vie semblait avoir comblé, mais qui y met fin… subitement.

Son épouse, Jane Hawk, du FBI, ne croit pas à la thèse du suicide. D’autant qu’ils sont de plus en plus nombreux à connaître le même sort sur le territoire américain… En cherchant des réponses, Jane met au jour – avec l’aide d’un hacker spécialiste du Dark Web – un complot visant à manipuler mentalement les êtres humains. Très vite, elle devient la fugitive la plus recherchée des États-Unis. Y compris par sa propre hiérarchie. Ses ennemis semblent posséder un secret si terrifiant qu’ils semblent prêts à tout pour l’éliminer. Mais leur influence et leur perversité suffiront-elles pour arrêter cette femme aussi intelligente que déterminée ? L’amour est comme la vengeance : il ne connaît nulle limite…

L’AVIS DE YANNICK P.

Un thriller basé sur l’action, une chasse à l’homme où l’on se doute que le contrôle des masses devient primordial.

David contre Goliath. David, c’est Jane Hawk, inspectrice du FBI, qui refuse de croire que son mari (Colonel du corps des Marines) se soit donné la mort. Goliath, ceux sont ceux qui se cachent derrière un complot sordide qui génère une hausse alarmante de suicides dans tous les États-Unis.

Jane se cache de ses anciens collègues pour découvrir la vérité sur ces suicides et surtout sur celui de son mari. Après avoir mis son fils à l’abri, elle voyage en évitant toute traçabilité, payant en en cash, n’utilisant que des téléphones jetables, et en ayant enlevé le GPS de sa voiture. Face à la fugitive la plus recherchée des États-Unis, une machine diabolique maitrise les arcanes du numérique dont le Web et met toute en œuvre pour la retrouver. Le thriller d’action se meut en thriller d’anticipation. Rouages et manipulations sont au rendez-vous.

A ce stade, le titre Dark Web, m’a laissé sur ma faim. Finalement, la notion est évoquée rapidement et est à mon sens plutôt racoleuse et éloignée du roman. Le titre originel, The Silent Corner me semble plus juste. Dommage, car ce choix éditorial est une fausse promesse.

Reste que Dean Koontz maitrise. Il maitrise complétement l’art de construire un récit dynamique. Sur la forme, tout est formaté. Cela fonctionne à merveille mais ce n’est pas le roman de l’année. Dark Web, 1er tome d’une série à venir (sinon je ne comprends pas la fin) a tout pour devenir un blockbuster et pour venir colorier les écrans des salles obscures. Malheureusement, une fois ôté le côté divertissant, le style tombe à plat. L’écriture se révèle d’une relative platitude.

Si le classicisme du scénario ne confère pas à l’ennui, l’exercice de style reste toutefois entrainant. Bref, Koontz fait le job malgré une sur-promesse éditoriale.

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici