Christopher PIKE : La Vampire

0
459
Etats-unis

INTÉGRALE

Christopher PIKE - La Vampire-INTÉGRALE
La vampire : L'intégrale : La promesse ; Sang noir ; Tapis rouge ; Fantôme ; La soif du mal ; Les immortels

Parution aux éditions J’ai Lu dans la collection Darklight en décembre 2012

Traduit par Pierre JOUVERT, Claude CALIFANO

« Je m’appelle Alisa Perne, et malgré les apparences j’ai plus de 5000 ans. Oui, je suis une vampire, et la dernière de mon espèce. Pendant mon existence, j’ai fait bien des rencontres, côtoyé nombre d’ennemis et vécu des expériences hors du commun. Voici le moment d’en faire part, si toutefois vous êtes prêts à me suivre… »

La promesse, Sang noir, Tapis rouge, Fantôme, La soif du mal et Les Immortels : les aventures d’Alisa Perne ne vous laisseront pas de glace!

(Source : J’ai Lu – Pages : 1024 – ISBN : 978-2290065259 – Prix : 17,00 €)

Tome 1 – La promesse

Christopher PIKE - La Vampire - 01

Parution aux éditions Fleuve Noir janvier 2000

Parution aux éditions J’ai Lu dans la collection Darklight en octobre 2010

Traduit par Pierre Jouvert

Elle semble avoir 18 ans mais en a en réalité 5.000, et c’est la dernière vampire de son espèce.

« Je m’appelle Alisa Perne. Je suis intelligente, plutôt cultivée et dotée d’un véritable appétit de vivre. J’ai de superbes cheveux blonds et des yeux d’un bleu électrique. Bref, tout pour plaire et pour être heureuse.

Il n’y a qu’un petit problème… On me donne 18 ans, mais j’en ai plus de 5 000. et surtout, je suis une vampire. La dernière de mon espèce. Parfois, je me sens terriblement seule… Surtout quand un mystérieux ennemi me traque sans relâche, déterminé à me détruire. »

(Source : J’ai Lu – Pages : 189 – ISBN : 9782290026830 – Prix : 8,90 €)

L’AVIS DE LAURE CHIRON

A première vue, de la description faite d’Alisa sur le résumé, ma réaction fut de me dire que j’allais me retrouver à lire les aventures d’une vampire superficielle, dont la longue vie et son appétit de vivre n’était motivé que par sa soif de séduction de jeunes mortels d’un lycée quelconque. D’un autre côté, lorsque j’ai lu qu’elle était la dernière de son espèce, ma curiosité a été piquée. En bonne férue d’histoires de vampires que je suis, et n’ayant pas non plus lu tous les livres traitant de la non-vie des vampires, je me suis demandée comment elle pouvait être la seule de sa race. Me voilà donc partie dans la lecture.

Dès le départ, Pike nous offre une belle surprise en ayant écrit son texte à la première personne du singulier, donnant ainsi l’illusion de lire le journal intime d’Alisa. Premier bon point. Ensuite, la description qu’elle fait des vampires modernes est tout bonnement excellente : narrée dans un langage familier et avec beaucoup d’humour, on ne peut qu’apprécier la personnalité de celle que l’on va suivre durant ces courtes 189 pages (eh oui, seulement !) dès les premières lignes. Second bon point. Jugez plutôt :

« Quant au sang, ah,  le sang, le sujet entier me fascine. En plus, j’aime ça, quand ça coule tout chaud et que je suis assoiffée. Et je le suis souvent. »

La suite de ce court roman, que je considère comme une introduction à la vie trépidante et violente d’Alisa Perne est rédigée de la même manière. Il alterne avec brio entre l’histoire contemporaine de son héroïne, ses actions et ses stratégies pour identifier celui qui la traque, et entre l’histoire de la jeune femme issue d’une tribu hindoue qu’elle était avant qu’elle ne devienne une immortelle. Ces moments là sont emprunts d’une extrême nostalgie, ce qui contribue au fait qu’on éprouve de la compassion pour Alisa malgré la violence et la cruauté dont elle peut faire preuve face à ses adversaires… Ou tout simplement vis à vis de ses victimes. L’utilisation de la mythologie hindoue, que Pike utilise à son avantage en rendant un Yakshini (pendant féminin du mâle yaksha, le dieu hindou de la richesse) responsable de la  création du premier vampire est également un atout pour ce roman, puisqu’il innove (selon moi) dans le mode de transformation d’un humain en vampire. Du moins, hormis la manière dont sont transformés les humains dans la saga de Stephenie Meyer, je dois dire que le processus décrit dans La Vampire est plus complexe que ce que j’ai pu lire jusqu’à maintenant.

Nous assistons ensuite à l’inévitable rencontre du « beau mec qui fait craquer la vampire assoiffée » dans des circonstances peu communes. Cette dernière ne se fait pas par pur intérêt sanguin ou sexuel (si je puis dire), mais pour des raisons plus pragmatiques. Cela n’empêche pas des relations inattendues en raison du caractère du jeune Ray, ce qui rend leur relation largement plus intéressantes que celles que l’on peut retrouver dans certaines sagas de Bit-Lit. Enfin, il y a Seymour, adolescent un peu étrange mais au demeurant très attachant. J’espère le retrouver dans le tome 2 !

En conclusion, la superficialité de l’héroïne à laquelle je m’attendais n’existe pas, et c’est tant mieux ! Alisa est une vampire comme je les aime : cruelle, odieuse, dotée d’un franc parlé souvent drôle, casse-cou de première n’hésitant pas à mettre sa vie en jeu (vie à laquelle elle tient plus que tout) et surtout, sans scrupules. La blondinette est loin d’être sans cervelle, et j’ai grandement hâte de lire le second tome, prévu en réédition chez J’ai Lu pour février 2011. D’ailleurs, quelque chose me dit que je ne vais sûrement pas attendre tout ce temps pour lire la suite, puisque j’ai trouvé les 5 autres tomes à des prix défiant toute concurrence sur PriceMinister, et ce même si ce sont les grands formats édités chez Fleuve Noir. Au diable les escaliers dans ma bibliothèque !

En tout cas, je vous recommande chaudement ce premier tome, qui représente une véritable bouffée d’air frais dans toutes ces sagas ou livres sur les vampires.

Je ne peux pas résister à vous citer un autre passage qui m’a bien plu, pour clore cet avis :

« Vraiment, la violence engendre la violence, en tout cas pour un vampire. Rien ne nous fait plus plaisir que la vue du sang, si ce n’est le goût »

Tome 2 – Sang noir

Christopher PIKE - La Vampire-02

Parution aux éditions Fleuve Noir janvier 2000

Parution aux éditions J’ai Lu dans la collection Darklight en février 2011

Traduit par Claude Califano

 » Je m’appelle Alisa Perne. Mon ami Ray et moi sommes des vampires. S’il a du mal à s’habituer à sa condition de buveur de sang, mes cinq mille ans d’expérience font de moi un excellent professeur. Nous sommes les derniers de notre espèce… Du moins, c’est ce que je croyais. Les États-Unis sont la proie d’une vague de meurtres sanglants. Mon petit doigt me dit que d’autres vampires sont dans le coup. Si c’est le cas, c’est à moi d’arrêter le massacre… Et ça ne va pas être beau à voir. « 

(Source : J’ai Lu – Pages : 221 – ISBN : 9782290026847 – Prix : 7,20 €)

L’AVIS DE LAURE CHIRON

Autant commencer par un point qui pourrait paraître négatif aux yeux d’autres lecteurs de cette série : le côté bourrin d’Alisa. Parce qu’il faut bien le dire, même si la donzelle est digne des plus grandes antiquités, on pourrait se dire qu’avec le temps, elle s’est calmée. Eh bien pas forcément : elle reste une vampire dotée d’une approche bourrine pour détruire tout ce qui bouge, et piétiner tout ce qui bouge encore. Mais contrairement à ce cliché largement exploité par d’autres, on ne s’attend pas à ce que ce déchainement de violence soit totalement gratuit : ses accès de bourrinisme aigus sont uniquement destinés à ses ennemis. Et croyez-moi, dans ce second tome, elle s’en fait à la pelle ! Ceci étant dit, c’est un aspect qui ne me dérange absolument pas. A ma grande surprise d’ailleurs, je m’attendais à être lassée par ses incessants « de toute façon c’est moi la plus forte, je vais tous les buter. » Il n’en est rien, au contraire j’adore ça. Surtout quand, quelques pages plus tard, on s’aperçoit qu’elle a prit une raclée mémorable.

J’en viens maintenant au livre à proprement parler. Nous retrouvons donc Alisa à l’endroit où nous l’avions laissée dans le tome 1, quelques semaines après les évènements qui ont fait de Ray un vampire. Le second sur notre chère planète, selon notre blondinette déjantée. Raté, comme dans le premier il y en a d’autres, qui ont rejoint les deux immortels dans des conditions aussi obscures que tordues. Pour pimenter le tout, les forces de l’ordre y mettent leur grain de sel, mettant ainsi en péril le secret sur les vampires qu’Alisa tente de conserver envers et contre tous. Son dogme est simple : pas question que d’autres êtres humains subissent le même sort qu’elle. C’est là où le bât blesse un peu au final : d’un côté elle ne souhaite pas voir la race des vampires se propager, de l’autre elle est la première à en créer. Bien que l’auteur justifie ceci par le besoin compulsif de sauver ceux qu’elle aime, à mes yeux cela n’en demeure pas moins une contradiction qui me gâche un peu le plaisir.

Côté histoire, a première vue, ce tome peut sembler identique au premier. C’est d’ailleurs l’impression que j’ai eue puisque l’histoire ne diffère pas complètement, seul le compagnon de route d’Alisa change, les menaces restent plus ou moins les mêmes. Fort heureusement, en continuant ma lecture je me suis aperçue que ce n’est pas un mal ; on comprend pourquoi elle déteste les vampires (qui sont pourtant ses congénères), pourquoi elle aime tant les humains. On en apprend également davantage sur les vampires, version Christopher Pike, qui continue à nous cultiver sur la mythologie vampirique hindoue. C’est un vrai plaisir. Et cela rend Sang noir encore plus macabre et sombre.

Parce qu’il faut bien le dire : si l’ambiance du premier opus était davantage narré sur le ton de la légèreté et de l’humour noir à chaque coin de page, Sang noir quant à lui est beaucoup plus glauque, sombre et parfois dérangeant dans la psychologie du personnage principal, Alisa. Comme je le disais, son approche est fortement bourrine, mais cet opus nous montre une autre facette de la personnalité de notre vampirette. Une personnalité torturée, fortement nostalgique de sa vie de mortelle, qui ne veut plus tuer. Tout du moins, qui ne prend plus de plaisir à le faire. Elle est moins égoïste, privilégiant ses compagnons à son détriment en se mettant parfois en danger, comme si sa vie d’immortelle n’était plus si importante qu’elle le montrait auparavant. De plus, exit la légèreté de la demoiselle, on se retrouve à partager les aventures d’une immortelle que la vie n’a pas épargnée, qui prend conscience des choses et qui est plus réfléchie.

Pike a également exhaussé mon vœu : on retrouve bel et bien Seymour, qui lui aussi a évolué et s’avère un précieux conseiller pour Alisa.

J’ai prit beaucoup de plaisir à lire ce deuxième volet des aventures d’une vampire totalement barrée, et je ne regrette pas d’avoir fait grossir ma pile à lire en me procurant la série complète en occasions. J’ai d’ores et déjà lu la moitié du tome 3, qui pour l’instant est en stand-by. Non pas que je ne l’apprécie pas (il réserve d’autres très bonnes suprises), mais comme pour toutes choses, les envies du moment diffèrent. Et là, en l’occurrence, j’ai davantage envie de Polars et de Thrillers que de Bit-Lit.

Tome 3 – Tapis rouge

la vampire 03

Parution aux éditions Fleuve Noir en mars 2000

Parution aux éditions J’ai Lu dans la collection Darklight en mai 2011

Traduit par Claude Califano

« Je m’appelle Alisa Perne. Etant une vampire, je me faisais une joie de passer quelque temps à Las Vegas, ville bien connue pour être particulièrement vivante la nuit… Mais, malheureusement, quelqu’un au gouvernement a appris mon secret et s’est procuré de l’ADN de vampire. Et c’est bien sûr à moi que revient la tâche de sauver le monde en m’introduisant dans une base militaire du Nevada pour empêcher un savant fou de créer une armée de buveurs de sang… « 

(Source : J’ai Lu – Pages : 189 – ISBN : 9782290026854 – Prix : 7,20 €)

L’AVIS

Partagez le vôtre…

Tome 4 – Fantôme

la vampire 04

Parution aux éditions Fleuve Noir en mai 2000

Parution aux éditions J’ai Lu dans la collection Darklight en aout 2011

Traduit par Claude Califano

« Je m’appelle Alisa Perne. Pendant plus de cinq mille ans, j’ai été une vampire. Mais l’expérience suggérée par mon ami alchimiste m’a permis de redevenir une jeune femme comme les autres et j’attends même un bébé. Un enfant qui grandit en moi avec une rapidité surnaturelle. Ange ou démon ? Je l’ignore. En tout cas, celui qui m’observe dans l’ombre, fantôme venu du passé, semble lui aussi attendre sa naissance avec une grande impatience… »

(Source : J’ai Lu – Pages : 222 – ISBN : 978-2290029527 – Prix : 7,20 €)

L’AVIS

Partagez le vôtre…

Tome 5 – La soif du mal

la vampire 05

Parution aux éditions Fleuve Noir septembre 2000

Parution aux éditions J’ai Lu dans la collection Darklight en décembre 2011

Traduit par Claude Califano

Je m’appelle Alisa Perne, et je suis une vampire. Ma fille, Kalika, continue de faire des siennes et veut s’en prendre à un enfant, un enfant qui semble déjà hors du commun. Pour l’en empêcher, je vais devoir m’associer à un mystérieux professeur. Celui-ci dit avoir trouvé un antique manuscrit, dont j’ai personnellement connu l’auteur… il y a plus de deux mille ans ! Aux grands maux les grands remèdes ! Mais, cette fois, le jeu en vaut-il la chandelle ? »

(Source : J’ai Lu – Pages : 220 – ISBN : 9782290029534 – Prix : 7,20 €)

L’AVIS

Partagez le vôtre…

Tome 6 – Les immortels

la vampire 06

Parution aux éditions Fleuve Noir janvier 2001

Parution aux éditions J’ai Lu dans la collection Darklight en mars 2012

Traduit par Claude Califano

Je m’appelle Alisa Perne. Au cours de mon existence de vampire, j’ai eu à combattre toutes sortes de démons, et aucun ne m’a laissé un souvenir impérissable. Sauf un. Son nom seul suffit encore à me faire trembler. Aujourd’hui, il semblerait que ce dernier cherche à réduire en esclavage l’humanité tout entière. Pour protéger les générations du futur, il me faut absolument le vaincre. Mais cette fois-ci, l’enjeu est de taille rien moins que mon immortalité. »

(Source : J’ai Lu – Pages : 251 – ISBN : 978-2290029541 – Prix : 7,20 €)

L’AVIS

Partagez le vôtre…

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.