Céline LANDRESSIE : Rose Morte – 02 – Trois épines

0
76
Flag-FRANCE

Rose Morte est une saga fantastique sur toile de fond historique, destinée à des lecteurs adultes (accessible à partir de 16 ans). Baignée d’un romantisme crépusculaire rédigé dans la veine des romans des 18e et 19e siècles, cette histoire vous mènera dans un univers sombre et dangereux, où les faux-semblants sont rois.

S’il me fallait résumer (très sommairement) l’esprit de cette saga, je dirais qu’elle se situe à la croisée des chemins entre Bram Stocker (Dracula) et Jane Austen (Orgueil & Préjugés ; Raison & Sentiments). L’univers y est toutefois plus sombre, plus dense, plus violent aussi, et relève d’une interprétation du mythe qui m’est personnelle. Mais si vous aimez la vision « classique » de la créature de type vampirique, vous apprécierez sans doute l’univers que je dépeins.

(Source : Le site de l’auteur)


INFOS ÉDITEUR

Celine LANDRESSIE - Rose Morte - 02 - Trois epines
Rose Morte , Tome 2: Trois épines

Parution aux éditions de l’Homme Sans Nom en mai 2013

Parution aux éditions Milady en septembre 2015

Illustration de Magali Villeneuve

France, fin du XVIIIe siècle.
Aux quatre coins du pays, la révolte gronde. Lady Rose, rappelée de la cour de Russie par son mentor, retourne auprès de lui. Artus requiert son soutien, l’équilibre de la société obscure étant aussi menacé. Or, malgré deux siècles d’existence, Rose reste une immortelle inexpérimentée. Par défaut d’intérêt, les menées de ses pairs lui sont encore étrangères. Sera-t-elle de taille à affronter ce chaos ? Artus et elle pourront-ils s’entendre après dix ans d’absence ?

(Milady – Pages : 576 – ISBN : 9782811215255 – Prix : 7,90 €)

L’AVIS DE LEA D.

Merci à Céline Landressie de m’avoir envoyé Trois Epines !

Entre la fin de La Floraison et le début de Trois Epines, deux cents ans se sont écoulés. Malgré toutes ces années, on retrouve les personnages avec le même plaisir. Rose a beaucoup plus d’expériences, mais elle va devoir faire face à de nombreux dangers, surtout lorsque des menaces semblent peser sur son clan… En ce début de Révolution, les Immortels craignent pour eux. Mais pourquoi s’en prendre à eux ? Dans quels buts ?

Après La Floraison, je dois dire que j’étais très impatiente de connaitre la suite. Que va-t-il se passer pour nos personnages ? Dès le début, on est plongés dans l’intrigue et dans les pensées des protagonistes, et dans celle de Rose notamment. La jeune femme est devenue plus forte, plus à l’aise avec sa condition et ses dons. Mais elle reste très en colère contre son mentor, Artus, d’abord pour l’avoir transformé en ce qu’elle est, mais surtout pour l’avoir envoyé en exil sans aucune explication. On ne peut pas s’empêcher de compatir à la blessure de la jeune femme et à sa colère. Les nombreux non-dits vont dresser des murs, non seulement entre elle et Artus, mais aussi avec Adelphe, qui se révèle très différent ici. Il est très renfermé, très distant… Sa complicité avec Rose est toujours présente, on le sent bien, mais il parait avoir quelque chose qui l’empêche de se livrer totalement. La relation entre Rose et les deux frères est donc très tumultueuse, on ne sait jamais sur quel pied danser, et je dois dire que j’aurais eu grand plaisir à rentrer dans le livre pour les secouer tous les trois, leur donner une bonne paire de baffe, et surtout les forcer à se parler ! Car rester camper sur ses positions en croyant posséder la vérité n’est jamais la bonne solution, et il suffit parler d’écouter les autres pour réaliser que la vérité n’est pas forcément ce qu’on penser, et qu’il peut y avoir d’autres points de vue. Artus et Adelphe sont les deux premières épines, et la troisième est Vassili, un nouveau personnage. Prince Russe, il est le nouveau servant de Rose, qui l’a beaucoup aider durant sa période d’exil, et qui continue à la soutenir une fois de retour auprès d’Artus, qui ne se révèle pas très accueillant avec lui. Vassili va devoir endurer beaucoup de chose pour Rose, mais il va toujours être présent. Un personnage assez discret, peu bavard, mais qui dégage beaucoup de charisme, j’espère qu’il aura une place plus importante dans la suite de Rose Morte !

Trois Epines va se concentrer davantage sur la société surnaturelle, ce qui est le bienvenu, étant donné qu’on n’avait fait que l’effleurer dans le premier tome. On va pouvoir découvrir davantage la politique de ce monde caché, les différentes familles, tout va prendre davantage d’ampleur, et c’est très bien amené, on en voudrait plus ! Beaucoup de non-dit, de choses cachées, peu de réponses apportées… On est dans le flou une bonne partie du temps, mais une fois que les réponses tombent, c’est grandiose !

Très simple, très bien travaillé, Rose Morte est une saga que j’apprécie de plus en plus. Les personnages sont très bien décrits, on ne peut qu’adhérer à leur vécu, à leur épreuve, et on est bouleversés en même temps qu’eux. Ils ont tous évolués, tous changés, tout en restant ceux qui nous ont charmés dans La Floraison. Les relations entre chacun sont très compliquées, et ça ne fait qu’apporter encore plus de piquant !

Encore plus de surnaturel, plus d’actions sur fond de Révolution, intrigues et révélations, Trois Epines est une excellente lecture, et j’attends la suite avec beaucoup d’impatience !

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.