Aro SÁINZ DE LA MAZA : Les muselés

0
257
espagne
-
  • Éditions Actes Sud le 7 septembre 2016
  • Editions Babel le 2 janvier 2019
  • Traduit par Serge MESTRE
  • Pages : 363
  • ISBN : 9782330117092
  • Prix : 8,80 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Dans un sous-bois à la lisière de Barcelone, caché sous des feuilles mortes, gît le corps d’une jeune femme à l’aspect en tout point ordinaire, si ce n’est ses ongles, impeccablement manucurés : une étudiante de famille modeste qui finance ses études au service de recouvrement de créances dans un cabinet d’avocats, et arrondit ses fins de mois en faisant l’escort-girl.

Quelques jours plus tard, un des associés du cabinet qui l’employait est retrouvé mort dans son appartement cossu du centre-ville. De la chaîne hifi high-tech s’échappent encore des accords de blues, tandis que le champagne s’évente sur le comptoir de marbre noir.

L’enquête s’annonçait déjà ardue quand un sadique entreprend d’exposer dans les squares, à la vue des enfants, des chiens empalés. Les plaintes fusent et la pression est à son comble pour l’inspecteur Milo, chaque jour un peu plus gagné par la schizophrénie qui a déjà emporté son père et ronge désormais son frère Hugo. Mais ces troubles psychotiques qu’il essaie d’endiguer sont aussi sa plus grande force : une capacité hors pair à se mettre dans la peau des meurtriers.

Le pouvoir politique veut des arrestations pour ramener l’ordre dans la ville et refuse d’entendre les clameurs d’une cohorte d’Indignés pris au collet par le chômage, la corruption et la misère, prêts à tout pour simplement survivre. Mais qui sont les coupables ? Ces victimes ?

Dans une Barcelone en noir et blanc, pétrifiée et transie, asphyxiée par la crise, l’auteur conduit un thriller poignant sur la ligne rouge qui mène au précipice les exclus du système.

L’AVIS DE LUCIE MERVAL

Podemos ?

Dans une Espagne en crise, l’inspecteur Malart pourra t’il résoudre rapidement deux affaires de meurtres et aussi découvrir qui empale des chiens près de parcs pour enfants ?

Nous retrouvons avec plaisir le personnage principal du « Bourreau de Gaudi » encore plus désabusé et en lutte contre ses propres démons.

Avec ce roman, Aro SAINZ DE LA MAZA va plus loin dans son décryptage de cette société qui étouffe. Quand la misère, le désespoir, le chômage entraîne la barbarie…

C’est le portrait édifiant de personnes qui n’ont plus rien à perdre. On sent l’indignation monter dans les rues mais est-elle suffisante pour endiguer le désintérêt des pouvoirs politiques ?
Un grand roman noir !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.