Angela MARSONS : Le pensionnat des innocentes

2
233
Royaume-uni
Angela MARSONS - Le pensionnat des innocentes
-
  • Éditions France Loisir en 2017
  • Éditions Belfond le 16 mai 2018
  • Traduit par Valérie BOURGEOIS
  • Pages : 432
  • ISBN : 9782714476425
  • Prix : 20,90 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Mélange de frissons et d’émotion brute, un premier roman phénomène, vendu à plus d’un million d’exemplaires.

2004. Par une nuit glaciale, cinq personnes scellent un pacte au-dessus d’une tombe fraîchement creusée.

Mais les secrets finissent toujours par remonter à la surface…

De nos jours, Teresa Wyatt, ancienne directrice du foyer pour filles de Crestwood, est retrouvée noyée dans sa baignoire.
Au même moment, Crestwood fait la une des médias : des fouilles archéologiques viennent de mettre au jour le squelette d’une adolescente enterrée dans le jardin.

Coïncidence ? L’inspectrice Kim Stone n’y croit pas. Et quand les ossements d’autres fillettes sont exhumés, l’affaire prend rapidement un tour personnel pour cette jeune flic au tempérament plus tranchant qu’une lame de rasoir. Elle qui a connu l’assistance publique est bien décidée à rendre justice aux innocentes oubliées de tous dans ce lieu cauchemardesque…

L’AVIS DE YANNICK S.

« Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien »
-Edmund BURKE-

Que dire de ce premier roman noir d’Angela Marsons si ce n’est qu’il est parfaitement maîtrisé du début à la fin.
Ce polar fait appel aux souvenirs, à un passé que l’on pensait enfoui à jamais et qui ressurgit en pleine lumière…

ROWLEY REGIS, Pays noir, 2004 :
« Ils étaient cinq, postés en étoile autour d’un petit monticule de terre. Eux seuls savaient qu’il s’agissait d’une tombe […] Une vie innocente avait été emportée. Mais ils avaient conclu un pacte. Leurs secrets seraient enterrés. »

De nos jours, alors que ce pacte n’a jamais été rompu, le corps de Teresa Wyatt est découvert dans sa baignoire : noyade.
Un incendie se propage ensuite dans sa maison…
Cette dernière était la directrice de l’ancien foyer pour filles de Crestwood, mais aussi…une des cinqs.

Tandis que l’enquête est confiée à l’inspecteur Kim STONE, le professeur Milton projette de fouiller un site archéologique à Crestwood à la recherche d’un trésor : le butin de Staffordshire.
Oui mais ces fouilles ont lieu à l’endroit où se situait un ancien foyer d’accueil pour enfants qui a brûlé.

Kim STONE cherche autre chose qu’un trésor…
Un champ aux abords de Rowley Regis : Une macabre découverte : le squelette d’une adolescente, enterrée et décapitée😱
« Annulez les fouilles ou ce sera le tour de l’Épouse numéro 3 »

Qui étaient les employés du foyer de Crestwood ?
Y a t-il un lien entre la mort de Teresa Wyatt et la découverte du corps enterré ou s’agit-il d’une simple coïncidence ?

Malgré la pugnacité de Kim aidée par ses collègues Bryant, Dawson et Wood les meurtres continuent : Tom Curtis égorgé…

Qui était ce dernier ?

L’enquête progresse :
Nicola et Beth : deux soeurs jumelles inséparables ?

Ce polar intense et riche en émotions vous donnera des sueurs tant il est bien ficelé, je vous le conseille.

Amis, trouverez-vous le courage de déterrer la vérité ou, creuserez-vous votre propre tombe ? 😱

L’AVIS DE LÉA D.

Merci à Belfond !

Kim Stone est inspectrice de police. Appelée sur une nouvelle enquête, celle de la mort de Teresa Wyatt, une directrice d’école. La femme a été retrouvée noyée dans sa baignoire, une mort qui aura des conséquences beaucoup plus complexes que prévues… Ce meurtre va entraîner Kim et son équipe à Crestwood, un foyer d’accueil pour jeunes filles qui a été détruit dans un incendie, mais surtout sur le terrain où des fouilles archéologiques ont été prévues mais toujours retardée. C’est là qu’un squelette va être découvert, entraînant une succession de révélations et de secrets.

Lorsque je me suis penchée sur Le pensionnat des innocentes, j’avoue avoir été tout de suite intriguée : par la couverture, le résumé… Je me suis donc précipitée ! Et j’ai bien fait, car j’ai passé un très bon moment !

Le pensionnat des innocentes ne révolutionne pas le genre du polar, je dois le préciser. Par exemple, notre inspectrice est assez conforme au « cliché » : Kim a un caractère très fort, explosif, elle n’hésite pas à enfreindre les règles ou à désobéir aux ordres lorsqu’elle suit son instinct. De même, elle a eu une enfance difficile, que ce soit avec sa famille mais surtout en ayant navigué de famille d’accueil en famille d’accueil. Et l’intrigue en elle-même repose sur des secrets, des machinations… MAIS cela n’empêche pas Le pensionnat des innocentes de très bien sortir son épingle du jeu, et d’être un excellent roman. Déjà pour son côté addictif, les rebondissements sont nombreux et les chapitres défilent tout seuls, avec quelques très bonnes surprises au niveau des révélations.

Au niveau des personnages, même si Kim Stone apparaît au début comme une caricature, elle se révèle beaucoup plus intéressante et se démarque vraiment de ce cliché. On s’attache vite à cette femme au caractère trempé, et même si elle est aussi aimable qu’un cactus, on sent qu’il y a beaucoup plus sous la surface. J’aime beaucoup ses interactions avec ses proches, et les piques qu’elle ne peut pas s’empêcher de lancer. Dans son équipe, j’ai particulièrement apprécié Bryant, qui est vraiment excellent et touchant (j’ai particulièrement aimé le moment avec les chiots!). Mais tout les autres membres de l’équipe de Kim sont essentiels, sans eux elle n’irait pas loin. Il y a aussi le personnage de Lucy, une jeune fille handicapée qu’elle rencontre dans le cadre de l’enquête. C’est une jeune fille touchante, déterminée, et qui ne laisse pas son handicap se mettre au travers de ce qu’elle veut.

Au niveau de l’intrigue, Le pensionnat des innocentes est simple et efficace. Chaque chapitre se finit par un petit cliffhanger ou une interrogation, ce qui donne envie de se précipiter sur la suite. L’intrigue se complexifie au fur et à mesure, et les suspects s’enchaînent, pour nous laisser une révélation finale percutante, le tout dans une atmosphère sombre et sanglante.

Le pensionnat des innocentes est le premier tome des enquêtes de Kim Stone, et j’ai hâte d’avoir la suite !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.