Stephane BOURGOIN : Qui a tué le Dahlia noir ?

0
203
France

INFOS ÉDITEUR

stephane bourgoin-qui-a-tue-le-dahlia noir

Parution aux éditions Ring le 23 octobre 2014

Parution aux éditions La Mécanique Générale en janvier 2016

Stéphane Bourgoin élucide La plus grande énigme de l’histoire criminelle américaine.

15 janvier 1947, Los Angeles.

Le cadavre coupé en deux d’Elizabeth Short, le « Dahlia Noir », est découvert sur un terrain vague. Vidé de son sang et lavé. Elle a été gardée prisonnière pendant plusieurs jours afin d’être soumise à d’innommables tortures, tenues secrètes à ce jour par la police de Los Angeles. Aujourd’hui, Stéphane Bourgoin vous dévoile le monstrueux rituel du tueur. L’analyse de la scène de crime et les pratiques hors normes de l’assassin prouvent, sans l’ombre d’un doute, qu’il n’en est pas à son premier forfait.

Un serial killer mutile et décapite hommes et femmes. Il lave et vide de leur sang les corps de ses victimes. Et il pratique un rituel similaire à celui du Dahlia Noir.

Vingt ans d’investigations et l’analyse de milliers de « cold cases » ont mené Stéphane Bourgoin sur la piste de l’un des pires tueur en série américain, et d’élucider ce crime légendaire, une hypothèse validée par les célèbres « profilers » de l’Académie nationale du F.B.I., à Quantico. Spécialiste mondialement reconnu des serial killers, Stéphane Bourgoin nous livre dans cet ouvrage le résultat de sa quête obsessionnelle.

(Source : Ring – Pages : 600 – ISBN : 9791091447256 – Prix : 22,00 €)

http://dai.ly/x25j79y

L’AVIS DE YANNICK S.

Fruit d’un travail TITANESQUE et de plus de 25 ans d’acharnement à récolter les moindres indices, l’histoire d’Elizabeth Short dit le Dahlia Noir dont le corps est découvert sur un terrain vague à Los Angeles le 15 janvier 1947.

Stéphane BOURGOIN en arrive à une conclusion : le tueur est identifié !

 

Partagez le vôtre.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.