Cilla et Rolf BORJLIND : Marée d’équinoxe

0
124
Suede

INFOS ÉDITEUR

maree_d_equinoxe_borjlind

Parution aux éditions Seuil le 27 février 2014

Parution aux éditions Pocket le 8 janvier 2015

Traduit du suédois par Carine BRUY

Premier volet d’une série dont l’héroïne est une jeune élève de l’école de police de Stockholm a été comparé, en Suède, à Millenium, tant pour le caractère bien trempé de ce personnage que pour la modernité brûlante de son intrigue.

Olivia Rönning, élève à l’école de police de Stockholm, a choisi, pour son mémoire de fin d’études, de plancher sur un « cold case » : le meurtre atroce, et non résolu, d’une inconnue enterrée vive sur la plage un soir de marée d’équinoxe. Seule la tête dépassait… Première difficulté : le policier qui enquêtait alors a pris sa retraite, puis il a disparu. D’autres obstacles vont surgir, mais Olivia est opiniâtre (trop, sa curiosité, qui dérange, lui vaudra d’être agressée) et ses recherches la mènent vers le milieu des sans-abri de la capitale qui font l’objet d’attaques meurtrières de la part de jeunes neo-nazis, jusqu’à un réseau de prostitution de luxe et, surtout, aux portes de l’empire minier d’un industriel tout-puissant récemment décoré par le roi…

(Source : Seuil – Pages : 400 – ISBN : 9782021093919 – Prix : 22,50 €)

L’AVIS DE MARIE H.

Marée d’équinoxe est le premier tome d’une nouvelle série suédoise qui campe de forts personnages auxquels on va très vite s’attacher. Olivia Rönning termine l’école de police lorsqu’elle accepte un devoir pour les vacances d’été : une cold case de 1897, le meurtre non résolu d’une jeune femme enceinte enterrée vivante sur une plage de l’île de Nord-Koster. Un enfant est alors témoin de la macabre mise en scène fatale :

« La fosse ne tarda pas à être comblée. Lorsque les premiers flots déferlèrent sur la grève, seule la tête de la tête dépassait. La mer imprégna ses longs cheveux, lentement (…..) La grande marée arriva assez brusquement. La hauteur des vagues augmentait à chaque mouvement de l’onde qui balayait le crâne de la femme et pénétrait dans sa bouche et son nez. Sa gorge s’emplissait d’eau salée ; quand elle se tortillait pour y échapper, une nouvelle lame l’atteignait au visage. » P.10.11

Olivia Rönning est la fille unique, d’une mère juriste et d’un père inspecteur décédé trop tôt qui aima sa fille plus que tout au monde : « Olivia s’était toujours sentie en sécurité chez elle. » P.123

Lors de cette première enquête, elle fait preuve de courage, d’entêtement, d’opiniâtreté de détermination car personne ne semble disposé à l’aider et l’un des enquêteurs de l’époque, Tom Stilton a disparu. Existe-t-il un lien entre la disparition de ce dernier et le meurtre de la jeune femme ? Avait-il découvert quelque chose ? Quelle révélation sur son passé Olivia va-t-elle découvrir ?

Parallèlement, des SDF sont violemment agressés et des vidéo lynchages sont mises en lignes sur internet. Un industriel suédois reçoit le prix de la meilleure entreprise de l’année.

Cilla et Rolf font un portrait sans concession de la société suédoise. Erik Axl Sund dans Trauma évoquaient déjà un Stockholm souterrain, lieu des sans-abri. Les auteurs de Marée d’équinoxe abordent une barbarie sans nom : les cagefighting, les combats d’enfants ou « enfants gladiateurs » : « Et à l’intérieur des cages, des gamins. Deux dans chaque, autour de dix ou onze ans. Nus, à part un short en cuir noir. En train de se battre jusqu’à perdre connaissance. Sans gants. En sang. » P.233

L’intrigue est savamment construite, les personnages sont très attachants, l’inspectrice Mette, Marten et son araignée Kerouac, Abbas et ses couteaux, Olivia Rönning au flair prometteur : bref on a tous les ingrédients pour que la série devienne addictive !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.