Matthieu LANGLOIS et Frédéric PLOQUIN : Médecin du RAID

0
133
France
Matthieu LANGLOIS et Frederic PLOQUIN - Medecin du RAID
Médecin du RAID
  • Éditions Albin Michel le 19 octobre 2016
  • Éditions J’ai Lu le 1 novembre 2017
  • Pages : 160
  • ISBN : 9782290148464
  • Prix : 6,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

« Que se passe-t-il sur une scène d’attentat ? Peu de gens le savent, beaucoup l’imaginent, d’autres fantasment… Et certains rapportent de fausses informations. Ce que je vis, en tant que médecin-chef du RAID, est hors norme. Nous sommes formés pour : « servir sans faillir ». Alors pourquoi m’exprimer ? Je le fais surtout pour les victimes. Quatre-vingt-neuf morts rien qu’au Bataclan, quatre-vingt-six à Nice, sans compter ces centaines de blessés directs et indirects. J’ai considéré qu’il fallait avoir le courage de dire la vérité et même de s’expliquer sur ce que nous vivons au RAID. Face à la menace, tout secours improvisé est contre-productif, voire dangereux. Dès lors que se produit une tuerie de masse au fusil-mitrailleur, il y a des morts. C’est l’intention de mon témoignage, suivre le champ des interventions pour comprendre ce qui ne peut être admissible. Il sera question de cette nuit passée au Bataclan, et surtout du quotidien de notre unité d’élite. Une page dans l’histoire du RAID. »

L’AVIS DE YANNICK P.

Une fois n’est pas coutume, je chronique un livre qui n’est pas un polar. Hasard du calendrier, ma lecture de Médecin du Raid : Vivre en état d’urgence de Frédéric Ploquin et Matthieu Langlois s’est faite au moment de la commémoration de cet outrageant attentant du 13 Novembre.

Que dire ? Parler des frissons qui m’ont parcouru ? Non. Surfer sur le sensationnalisme en aucun cas, d’autres l’ont déjà fait et ce n’est pas le genre de la maison. Vous donner envie de lire le témoignage digne et franc d’un homme pudique qui rend compte du courage des hommes du RAID, de leur sang-froid et de leur professionnalisme ? Oui sans hésiter.

Les quelques heures d’horreur de l’intervention au Bataclan sont le fil rouge de ce livre qui alterne avec les réflexions de l’auteur sur des faits passés, toujours violents, où le sang-froid et l’organisation requièrent des qualités humaines hors normes. Ce témoignage est poignant. Celui d’un homme en noir, qui s’appuie sur une équipe à la solidarité hors-norme. Au-delà de l’homme, ce qui ressort de ce livre est la fraternité d’une famille qui est en première ligne lors de chaque intervention et l’abnégation dont elle fait preuve.



C’est bourré d’humilité, direct. L’écriture est fluide, minutée. Langlois rend compte de ce qu’il a vécu durant ces moments extra-ordinaires (au sens premier du terme). Les décisions prises et le poids de leurs conséquences. Matthieu Langlois retrace également l’histoire de l’intégration des médecins dans ces équipes d’intervention, les prérequis à la sélection, la solidarité qui s’en suit. C’est sans aucune concession qu’il pose son regard sur les actes qu’il a entrepris, réussis ou manqués avec un unique objectif sauver des vies, celles des victimes mais aussi des opérateurs du RAID. En situation de crise, il faut savoir s’adapter et avoir une confiance sans faille dans le professionnalisme de l’autre. Le danger requiert préparation et adaptation. L’humilité coule des pages, tous les acteurs, de la chaine de commandement aux opérateurs, savent que rien n’est gravé dans le marbre, qu’outre une préparation physique hors norme, un sang-froid de tous les instants est nécessaire. Son job, réfléchir au dispositif médical à mettre en place, procéder à l’évacuation des blessés et à postériori, savoir s’améliorer après en analysant l’intervention.

Exit la légèreté, ce témoignage est vibrant et je ne peux qu’avoir en fermant ce livre qu’une pensée pour les victimes et qu’un hommage appuyé à ces hommes de l’ombre.


L’AVIS DE HÉLÈNE B.

J’ai hésité avant d’accepter de lire ce livre, le sujet des attentats terroristes à Paris étant récent et douloureux pour tout un pays et ses habitants. Cependant, le Raid reste une institution mythique et son fonctionnement que peu de gens connaissent m’intéressait. Matthieu Langlois est médecin et c’est à travers cette fonction primordiale qu’il parle de tout le travail effectué au Bataclan en particulier et dans n’importe quelle autre intervention en général. En effet, nous avons souvent à l’esprit l’image des interventions musclées du RAID, ces hommes casqués, armés et équipés, mettant souvent en péril leur vie pour mettre à l’abri des otages ou interpeller de dangereux individus. Le médecin du Raid est un acteur essentiel, et peut-être moins mis en avant. J’ai vraiment découvert à travers ce livre la fonction du médecin, sa place dans l’équipe, et toute l’organisation logistique et humaine nécessaires au déroulement d’une intervention.

Le médecin est là pour assister médicalement les hommes et femmes du RAID et les potentielles victimes civiles. Matthieu Langlois démarre donc son récit par cette soirée du 13 novembre 2015. Chaque chapitre est écrit de la même manière, le récit de cette soirée en particulier puis en italique un récit parallèle nous livrant beaucoup d’informations sur les entraînements, les liens amicaux, les épreuves et entrainements sportifs.

Le récit de la soirée du bataclan est difficile mais l’auteur réussit à capter notre attention sans jamais tomber dans le voyeurisme. Il va alors employer des mots ou expressions qui m’étaient inconnus comme le nid de blessés par exemple. IL explique comment sont organisés les secours, de quel équipement il se charge. Il fera partie des médecins à entrer dans la fosse, il raconte alors l’étendue du drame et nous comprenons alors qu’à tout moment leur vie est en danger. Les terroristes sont retranchés à l’étage, une explosion peut survenir, des tirs peuvent à tout moment être échangés.

Cependant, Matthieu Langlois ne manque jamais de préciser que la fonction du médecin rentre dans une logique de groupe et de collectif. C’est donc à plusieurs reprises qu’il nous raconte avec une douce empathie les liens amicaux et affectifs forts et solides qui existent au sein du Raid. Le Raid constitue, à l’instar des Pompiers, une grande famille. Je pense qu’au-delà des interventions et des missions, c’est ce qu’on retient le plus de ce livre. Une autre chose importante est la remise en question permanente de ces hommes. Parfois critiqués après les évènements du Bataclan, ces derniers sont capables de débriefer avec une grande objectivité afin d’améliorer les choses pour une prochaine intervention.

Je terminerai par la difficulté du médecin face à certaines victimes, nous apprenons qu’en cas de tuerie de masse, le médecin ne peut prendre autant de temps qu’il faut pour chaque victime, il doit donc établir rapidement un diagnostic pour chaque victime, et parfois, le médecin prend la décision de faire évacuer une victime moins touchée qu’une autre parce qu’il sait que cette dernière pourra être sauvée.

Médecin du RAID est un livre documentaire nous livrant le quotidien de cette institution entre interventions et entrainements. On termine ce livre en pensant à toutes les victimes et également à tous ces hommes et femmes qui – même s’ils ne font que leur travail – font un travail qui mérite le respect.

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici