Haruki MURAKAMI : 1q84

1
567
Japon

Le livre de tous les records, l’oeuvre la plus ambitieuse de Haruki Murakami.

INFOS ÉDITEUR

1q84 - Haruki MURAKAMI

  • Livre 1 – Avril – Juin
    • Parution aux éditions Belfond en aout 2011
    • Parution aux édition 10/18 en septembre 2012
  • Livre 2 – Juillet – Septembre
    • Parution aux éditions Belfond en aout 2011
    • Parution aux édition 10/18 en septembre 2012
  • Livre 3 – Octobre – Décembre
    • Parution aux éditions Belfond en mars 2012
    • Parution aux édition 10/18 en février 2013

Traduit par Hélène MORITA

Au Japon, en 1984.

C’est l’histoire de deux mondes, celui réel de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, celui de 1Q84. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu’ils avaient dix ans. A l’époque, les autres enfants se moquaient d’Aomamé à cause de son prénom, « Haricot de soja », et de l’appartenance de ses parents à la nouvelle religion des Témoins. Un jour, Tengo l’a défendue et Aomamé lui a serré la main. Un pacte secret conclu entre deux enfants, le signe d’un amour pur dont ils auront toujours la nostalgie.
En 1984, chacun mène sa vie, ses amours, ses activités.

Tueuse professionnelle, Aomamé se croit investie d’une mission : exécuter les hommes qui ont fait violence aux femmes. Aomamé a aussi une particularité : la faculté innée de retenir quantité de faits, d’événements, de dates en rapport avec l’Histoire.

Tengo est un génie des maths, apprenti-écrivain et nègre pour un éditeur qui lui demande de réécrire l’autobiographie d’une jeune fille échappé ç la secte des Précurseurs. Il est aussi régulièrement pris de malaises lors desquels il revoit une scène dont il a été témoin à l’âge d’un an et demi.

Les deux jeunes gens sont destinés à se retrouver mais où ? Quand ? En 1984 ? Dans 1Q84 ? Dans cette vie ? Dans la mort ?

(Source : Belfond – Pages : 1590 – ISBN : 9782714454089 – Prix : 70,50 €)

L’AVIS DE HÉLÈNE B.

Ce roman débute par le personnage d’Aomamé, puis Tengo et il alterne de cette manière pendant les trois tomes. Le dernier tome alterne le chapitre sur 3 personnages (le troisième étant un détective travaillant pour la secte des précurseurs qui est aux trousses d’Aomamé). Aomamé et Tengo sont donc les deux personnages principaux autour desquels va s’articuler toute l’intrigue du roman.

S’ils évoluent séparément, ils sont de toutes manières liés inexorablement. Le troisième tome les réunira malgré les nombreux obstacles.

Aomamé, 29 ou 30 ans, célibataire, elle est instructrice d’arts martiaux et pratique massage et étirements dans un centre sportif. Enfant, elle vivait avec ses parents, témoins de Jéhovah et  n’a aucun contact avec sa famille depuis qu’elle a quitté la communauté. Cependant, Aomamé travaille pour une vieille dame et pratique des actions très noires. En effet, elle tue des hommes sur commande. Ces hommes ont tous un point commun, ils maltraitent leur femme.

Tengo, même âge, célibataire lui aussi est professeur de mathématiques. On apprend dans le roman qu’il excellait dans cette matière à l’école. Il a vécu avec son père, collecteur de la redevance TV. Il a mal vécu les sorties dominicales avec son père qui profitait de son fils pour collecté encore plus. Il est également écrivain.

Tengo et Aomamé ont été dans la même classe lorsqu’ils avaient 10 ans, ils sont liés par un moment « intime ». Aomamé avait pris sa main, après qu’il l’ait défendu et l’a regardé longuement. Ce moment est resté inscrit dans leur cœur et mémoire.

Tengo et Aomamé veulent se retrouver.

L’intrigue mène nos deux personnages dans un monde parallèle qu’Aomamé nommera 1q84. Ce monde possède deux lunes, tous les personnages du roman voyant ces deux lunes font partie de ce monde. Voici donc la touche fantastique du roman et à partir de là on peut se poser toutes les questions possibles et imaginables. «  Comment sont-ils rentrés dans ce monde ? Pourquoi ? ».

Aomamé prend un taxi pour se rendre sur le lieu d’une mission (tuer un homme), ce jour-là il y a des bouchons sur la voie exprès, elle décide de quitter le taxi et d’emprunter un escalier lui permettant de récupérer ensuite le train. A partir de là,  elle sera en 1q84…

Tengo travaille en plus de son métier de professeur pour un éditeur qui lui demande de réécrire le roman d’une toute jeune fille nommée Fukaéri. Ce roman devient un best-seller dans le pays et va créer un cataclysme dans sa vie. En effet, Fukaéri est la fille du leader de la secte «  les précurseurs », secte qu’elle a fuie à l’âge de 10 ans. Elle raconte dans son livre ce qu’elle a vécu dans cette secte et qu’elle a découvert la présence fantastique de petits hommes qu’elle nomme « little people » ; Ces Little people tissaient une chrysalide (d’où le nom du roman de Fukaéri la chrysalide de l’air). Si au départ, toute cette histoire apparaît aux yeux de Tengo et de son éditeur comme le fruit de l’imagination fertile d’une adolescente, il se trouve que la vie de Tengo et Aomamé va se retrouver liée à Fukaeri et donc à la secte.

L’idée de cette chronique n’est pas de faire un résumé de ces 3 tomes, ce serait dommage de spoiler les grands rebondissements d’1q84, cependant si la réécriture du roman va lier Tengo à la secte, c’est le meurtre de son leader par Aomamé qui va créer une vraie dynamique dans le texte.

Aomamé se trouve dans une situation si dangereuse qu’elle doit se cacher, vivre dans l’anonymat, protégée par la vieille dame. Si le premier tome pose les personnages et l’intrigue, le deuxième tome montre comment Aomamé accepte le fait d’être dans ce monde parallèle et accepte la dernière mission (tuer le leader de la secte) ,le tome  3 est la partie du roman la plus intense, Aomamé est traquée par un détective payé par la secte. Cependant, elle n’aura de cesse de chercher Tengo.

Comment qualifier ce roman ?  Nous notons évidemment la référence au roman de  1984  de G.Orwell, une réalité défigurée, un leader de secte faisant écho à Big Brother. Ce roman est clairement fantastique, tous les champs du possible sont présents, par ailleurs nous retrouvons beaucoup d’aspect du roman policier par les thèmes du meurtre, du détective,  et puis 1q84 est une vraie énigme  qu’Aomamé va devoir résoudre tel  l’enquêteur d’un crime. Si elle est entrée dans ce monde, elle devrait pourvoir en sortir, mais comment … par ailleurs, si elle y est entrée, une raison obscure mais forte l’y a poussé. Cette raison est fantastique, inexplicable à première vue mais à bien y regarder, on peut y voir des éléments très concrets. Tengo et Aomamé ont des points communs, une enfance tourmentée, une famille distante voire inexistante. Leur vie amoureuse se résume uniquement à des actes sexuels sans sentiments. Au final , 1q84  est ce que 1984 n’aura pas permis. Faut-il voir la réalité de manière déformée pour enfin arriver à ses fins ? Est-ce nos deux personnages devaient passer par ce monde onirique pour accéder à la vérité et leur avenir….

J’ai vraiment aimé ce roman, il y a encore beaucoup de choses que j’aimerai dire mais je n’ai pas envie d’écrire une chronique où je risque de me disperser. Les deux personnages sont très attachants, parfois j’aurai bien voulu secouer un peu Tengo qui me semblait toujours un peu en retard sur les événements. Aomamé  femme forte et fragile à la fois, femme  difficile à cerner parfois.  Au départ, j’avais l’attention de lire le premier tome, puis de lire autre chose et au final, j’ai enchaîné les trois romans pendant une partie des grandes vacances. L’écriture est très aérée, par contre j’ai trouvé toute la partie autour des little people un peu « too much »  mais finalement ils font partie du délire romanesque que nous livre avec talent Haruki MURAKAMI.

Sponsor

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici